S'abonner
Constructeurs

Les ventes mondiales du groupe Renault ont reculé en 2021

Publié le 17 janvier 2022

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Avec 2,696 millions d'unités écoulées à travers le monde, les ventes du groupe Renault ont baissé de 4,5 % en 2021. La belle performance de Dacia (+3,1 %) n'a pas compensé l'érosion de la marque au losange (-5,3 %).
56 % des Arkana vendus en 2021 ont été des hybride E-Tech. ©Jean-Brice LEMAL Planimonteur.
56 % des Arkana vendus en 2021 ont été des hybride E-Tech. ©Jean-Brice LEMAL Planimonteur.

Sans réelle surprise, compte tenu de la pénurie de semi-conducteurs et de sa nouvelle politique commerciale, le groupe Renault affiche des ventes en repli de 4,5 % en 2021. Le français a ainsi écoulé 2 696 401 véhicules à l'échelle de la planète.

 

Dans ce contexte, la marque Renault (VP et VUL) totalise 1 693 609 unités, en baisse de 5,3 %. Cependant, le losange voit toutefois des points positifs comme la bonne tenue de ses ventes de modèles électriques qui représentent 14 % des modèles. La reconquête du segment C, pilier du plan Renaulution, commence à se voir avec l'Arkana qui a enregistré 60 000 commandes en Europe depuis son lancement en juin 2021.

 

La technologique hybride E-Tech est l'autre satisfaction de l'année avec une réelle montée en puissance. Elle représente maintenant 30 % des ventes de la marque en Europe. Ainsi, 19 % des Clio, 24 % des Captur et 56 % des Arkana affichent le badge E-Tech.

 

A lire aussi : Renault veut vendre 100 % de voitures électriques en 2030

 

En dehors de l'Europe, ce qui représente 44 % des ventes de la marque (+2 points par rapport à 2020), Renault note les belles performances du Duster en Russie (41 000 unités ; +31 %) et en Amérique Latine. En Inde, le Kiger a rapidement trouvé sa place dans la gamme avec 29 000 unités en 2021, soit 30 % des ventes dans le pays.

 

Enfin, côté véhicules utilitaires, la marque Renault enregistre une belle année avec une croissance de 19 %, à 374 824 unités. Une performance que la marque, leader en Europe et en France, compte bien reproduire en 2022 avec la montée en puissance des Express et Kangoo Van.

 

Le tout s'est fait avec une volonté de privilégier les ventes rentables. Ainsi, par rapport au premier semestre 2021, les ventes sur le canal des particuliers ont augmenté de 10 points durant le second pour atteindre 50 %.

 

"Je tiens à remercier nos partenaires commerciaux et nos équipes de vente pour ces résultats impressionnants, obtenus en dépit d’un contexte difficile, a commenté Fabrice Cambolive, directeur des ventes et des opérations de la marque Renault. Renault a pu réaliser 1 vente sur 3 sur E-Tech et 1 vente sur 2 aux particuliers. Renault profite de ces bons résultats obtenus en 2021 pour consolider sa trajectoire positive et se positionner à nouveau sur le segment C en 2022, en s’appuyant sur les lancements de la toute nouvelle Mégane E-Tech Electric et du nouveau Renault Austral. Nous regardons vers 2022 avec l’ambition d’aller de l’avant, forts de la cohérence de notre portefeuille de produits et de notre approche commerciale."

 

Dacia ne connaît pas la crise 

 

Dans ce contexte, Dacia a réussi à faire progresser ses ventes de 3,1 %, pour atteindre 537 095 unités. Ainsi, la marque atteint une part de marché record de 6,2 % en Europe sur le canal des particuliers. Elle monte même sur le podium, à la troisième place.

 

"Dacia est aujourd’hui un véritable moteur de croissance pour le groupe Renault. 60 % des acheteurs de Dacia viennent de l’extérieur du groupe Renault et 75 % de possesseurs de Dacia restent dans le groupe lors du renouvellement de leur véhicule", détaille Denis Le Vot, directeur général des marques Dacia et Lada.

 

La Sandero explique en grande partie ces bons résultats, mais le Duster ne faiblit pas alors que la Spring vient jouer, comme prévu, les trouble-fêtes sur le marché de l'électrique. Depuis son lancement, cette dernière totalise 27 876 immatriculations en Europe et a enregistré, à fin 2021, plus de 46 000 commandes.

 

"En 2022, Dacia ouvre un nouveau chapitre de son histoire. La poursuite du déploiement de notre plan stratégique se matérialise, en particulier, par le lancement commercial de Jogger et l’aboutissement du projet nouvelle identité de marque" conclut Denis le Vot.

 

50 concessions Alpine de plus en 2022

 

Enfin, un mot sur la marque Alpine. Avec 2 659 unités vendues en 2021, les ventes ont progressé de 74,1 %. La France (+117,5 % avec 1 618 unités) est naturellement la principale destination des Berlinette produites à Dieppe (76) mais petit à petit, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie où l'Espagne s'ouvrent avec l'élargissement du réseau de distribution. La marque a gagné 25 points de vente dans l'année en Europe pour aujourd'hui en afficher une centaine. Et 50 nouveaux devraient ouvrir en 2022.

 

"Alpine a montré cette année toute sa détermination et son engagement pour enclencher une nouvelle dynamique qui se traduit déjà par des résultats en forte progression, salue Laurent Rossi, le patron d'Alpine. Les ambitions sont élevées pour l’avenir et le développement de la marque à l’international, supportées par un engagement unique en sports mécaniques. Alpine a toutes les cartes en main pour viser de nouveaux sommets !"

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle