S'abonner
Constructeurs

Les constructeurs chinois ont vendu plus de 200 000 voitures en Europe en 2022

Publié le 10 mars 2023

Par Christophe Bourgeois
4 min de lecture
Les marques chinoises poursuivent leur développement en Europe avec des ventes qui ont progressé de 145 % en 2022. La première du marché, et de très loin, est MG Motor. Cette dernière vend plus que certaines marques distribuées depuis plusieurs décennies.
MG Motor est la marque chinoise la plus vendue en Europe (© MG Motor)

Selon le cabinet Inovev, les constructeurs chinois, hors Volvo, filiale européenne du groupe chinois Geely, ont vendu 202 000 véhicules légers (particuliers et utilitaires) en Europe en 2022, contre 82 500 unités en 2021, ce qui représente une augmentation de 145 % d’une année sur l’autre. 

 

MG Motor, avec 111 000 unités, réalise plus de la moitié des ventes des constructeurs chinois. Cette marque commercialise aujourd’hui sept modèles selon les pays. En 2022, ses mises à la route ont impliqué 55 000 véhicules 100 % électriques (BEV), 17 000 hybrides rechargeables (PHEV) et 39 000 thermiques.

 

MG Motor plus fort que Mazda, Jeep ou DS

 

A titre de comparaison, MG Motor a vendu plus de voitures en 2022 que certaines marques implantées depuis des décennies en Europe. Elle devance ainsi Mazda (108 213), Jeep (98 356), Mitsubishi (54 057), DS (45 582), Lancia (41 077), Honda (39 923) et Alfa Romeo (29 870).

 

Trop souvent oubliée en France, car pas encore distribuée, Polestar, filiale de Geely, est la deuxième marque chinoise présente en Europe. Elle a vendu 32 000 voitures en 2022. C'est plus qu'Alfa Romeo. Elle est suivie par une autre marque du groupe Geely, Lynk & Co, qui a écoulé 26 000 unités de son seul modèle, le 01.

 

A lire aussi : Geely, le plus international des constructeurs chinois

 

Enfin, dernière marque a voir atteint les 20 000 ventes, DR. Il s'agit d'une filiale du groupe Chery, quatrième constructeur chinois avec une production de plus 850 000 voitures. La marque est uniquement distribuée en Italie et en Bulgarie et a écoulé 21 000 voitures.

 

En attendant les autres

 

"Une dizaine d’autres marques sont présentes sur le marché européen mais leur diffusion demeure restreinte pour l’instant, indique Inovev. Il est probable que certaines de ces marques (Seres-DFSK, Leapmotor, NIO, Aiways, Xpeng, etc) vont augmenter leur diffusion en Europe au cours des prochains mois et des prochaines années, comme par exemple BYD ou Ora et Wei, toutes les deux filiales de Great Wall ."

 

A lire aussi : Leapmotor T03 : une chinoise bien urbaine

 

Pour rappel, BYD, qui, à fin février 2023, n'avait pas encore immatriculé une seule voiture en France, est distribuée par BYmyCAR. Quant à Wei, Great Wall avait annoncé lors du dernier Mondial de Paris sa volonté de la commercialiser en 2023.

 

A lire aussi : BYD à l’assaut de l’Europe

 

Si l'on regarde par pays, la Grande-Bretagne est le pays européen où il y a le plus de ventes de voitures chinoises (62 500 unités en 2022) notamment en raison de la forte présence de MG qui fut avant 2005 une marque britannique.

 

La France, 6e marché

 

L’Allemagne est le second marché européen pour les chinois (29 000 unités), suivie par l’Italie (24 500 unités), la Norvège (17 000 unités), la Suède (16 500 unités). La France (16 000 unités) figure à la sixième position, la présence chinoise étant principalement porté par MG qui a écoulé, en 2022, 13 170 unités. Ces six pays représentent, à eux seuls, 82% des ventes de voitures chinoises en Europe.

 

"A noter que les pays situés à l’Est de l’Europe n’achètent presque pas de voitures chinoises, peut-être parce que celles-ci sont principalement des voitures électriques et hybrides rechargeables, catégorie de voitures encore peu prisées dans ces pays", souligne Inovev.

 

Cité dans un article du magazine Forbes, Matt Schmidt de Schmidt Automotive Research souligne l'ampleur de la probable incursion chinoise en Europe : "Les voitures électriques des fabricants chinois représentent une voiture neuve électrique sur dix vendue en Europe occidentale en 2023. Cela pourrait atteindre 12,5 % en 2030."

 

Toujours cité par le magazine économique, Matt Schmidt s'attend à ce que "Polestar, MG et BYD soient les marques dominantes sur le marché de l'Europe de l'Ouest en 2023 avec une part de marché de 80 % des voitures électriques commercialisées par des marques chinoises, les autres parts de marché seront principalement détenues par NIO, les marques de Great Wall, Aiways (...) ". Il précise également que Zeekr, autre marque du groupe Geely, a de fortes ambitions.

 

Les pays de ventes des marques chinoises. (source Inovev)

Part de marché des marques chinoises en Europe (VP+VUL) (source Inovev)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle