S'abonner
Constructeurs

La production automobile italienne recule en août 2021

Publié le 12 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après un recul de 7,4 % en juillet 2021, la production automobile italienne a plongé de 37,4 % durant le mois d'août. Depuis le début de l'année, elle reste toutefois en hausse de 43 %.
La production automobile italienne en août 2020 avait été plus élevée qu'à l'habitude, expliquant en partie le recul en août 2021.
La production automobile italienne en août 2020 avait été plus élevée qu'à l'habitude, expliquant en partie le recul en août 2021.

La pénurie de semi-conducteurs continue d'avoir des conséquences sur la production. Ainsi, en Italie, le nombre de véhicules produits durant le mois d'août 2021 a plongé de 37,4 %, selon les chiffres de l'Institut national des statistiques (Istat). Sur la période janvier-août, la production affiche cependant une hausse de 43 %, comparé aux huit premiers mois de 2020.

 

La forte baisse en août est à relativiser, dans la mesure où en août 2020, contrairement à 2021, la production automobile a continué pendant ce mois férié pour récupérer le retard pris pendant la pandémie, a expliqué à l'AFP une source du marché.

 

A lire aussi : La production des utilitaires Stellantis à l'arrêt en Italie

 

L'usine Stellantis de Melfi, dans le sud de l'Italie, est particulièrement affectée par cette pénurie, avec une production réduite qui devrait rester en dessous de 200 000 unités cette année, du jamais vu depuis 2015, selon le syndicat de la métallurgie Fim-Cisl.

 

Sur les neuf premiers mois de l'année, la production des usines de Stellantis en Italie a progressé de 14,2 % par rapport à la même période de 2020, mais est restée inférieure de 16,3 % comparé à 2019, indique un rapport publié par le syndicat. "Dans le secteur automobile, les semi-conducteurs entraînent des arrêts de production qui font plus de dégâts que les confinements en 2020", affirme la Fim-Cisl.

 

L'industrie automobile en Italie, dominée par Fiat, qui fait désormais partie du groupe Stellantis, emploie quelque 250 000 personnes. La pénurie de puces a sensiblement perturbé la production des usines automobiles en Italie, alors que le marché se remettait progressivement des effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19. En 2020, le marché italien a chuté de 28 %, selon l'association nationale des constructeurs automobiles (Anfia).

 

Au plus fort de la pandémie, de mars à avril 2020, les immatriculations avaient plongé de 91 %, avant de mieux finir l'année. De 2010 à 2019, en moyenne 1,7 million de véhicules ont été vendus en Italie par an, contre 2,3 millions pendant la décennie précédente (2000 à 2009). (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle