S'abonner
Constructeurs

Huit de chute pour le marché automobile japonais

Publié le 2 mai 2022

Par Christophe Jaussaud
< 1 min de lecture
Avec 299 620 immatriculations, toutes catégories de véhicules confondues, le marché japonais a reculé de 13,4 % en avril 2022. Il s'agit du 8e mois consécutif de baisse.
En avril 2022, les ventes de Nissan au Japon ont grimpé de 10,6 %.
En avril 2022, les ventes de Nissan au Japon ont grimpé de 10,6 %.

Pour le 8e mois consécutif, le marché japonais a reculé. En effet, durant le mois d'avril 2022, les immatriculations ont chuté de 15 % selon des chiffres de l'association japonaise des concessionnaires automobiles (Jada) publiés lundi 2 mai 2022. Un total de 178 761 camions, bus et voitures ont été vendus en avril dans l'archipel.

 

Cette spirale négative depuis septembre 2021 reflète notamment les perturbations des chaînes d'approvisionnement dans l'industrie automobile nippone, du fait de la pénurie mondiale de semi-conducteurs et de la pandémie de Covid-19. La faiblesse persistante de la consommation des ménages nippons pèse aussi.

 

A lire aussi : Le marché japonais abonné à la décroissance

 

Presque aucun constructeur n'a été épargné par la débâcle, à part notamment Nissan, dont les ventes nationales ont rebondi de 10,6 % en avril sur un an. Les ventes du leader, le groupe Toyota, ont quant à elles plongé de 16,4 % le mois dernier.

 

La morosité du marché automobile japonais continue aussi de frapper les kei cars avec une baisse mensuelle de 13,4 %, soit 120 859 unités. En ajoutant tous les segments, les ventes ont reculé de 14,2 %, avec 299 620 véhicules. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle