S'abonner
Constructeurs

Geely rejoint officiellement Horse, créé par Renault

Publié le 31 mai 2024

Par Nabil Bourassi
2 min de lecture
Créée en juillet dernier, la filiale du constructeur français dédiée aux moteurs thermiques a obtenu les autorisations administratives nécessaires pour s'appuyer sur le chinois Geely qui aura 50 % des parts. Nissan et Mitsubishi n'entrent pas dans le capital, mais seront clients de cette nouvelle entreprise.
Horse Renault Geely
En s'alliant avec Geely pour créer Horse, Renault va continuer à développer des solutions thermiques et hybrides dans des conditions très compétitives. ©Horse

Geely est désormais coactionnaire de Horse. Le chinois a obtenu les autorisations nécessaires pour détenir 50 % du capital de l’entité dédiée aux moteurs thermiques créée par Renault en juillet 2023. Geely est l'un des principaux constructeurs automobiles chinois, il contrôle Volvo, Link&Co, et est actionnaire à hauteur de 10 % de Mercedes.

 

Après avoir sollicité divers partenaires, Horse Powertrain Limited sera finalement une coentreprise à 50/50 avec le groupe chinois Geely. Elle siègera à Londres et sera dirigée par Matias Giannini, ancien du groupe Continental.

 

A lire aussi : Renault cherche des partenaires pour la Twingo et Horse

 

"Horse Powertrain Limited va concevoir, développer, produire et vendre toutes les solutions et systèmes pour les moteurs, les transmissions, les systèmes hybrides et les batteries, dotés des dernières technologies de pointe", peut-on lire dans le communiqué de presse publié par Renault.

 

"Ce partenariat avec une entreprise de premier plan comme Geely va nous permettre de créer un nouvel acteur doté des capacités, du savoir-faire et des connaissances nécessaires pour développer des technologies en matière de motorisations thermiques à très faibles émissions et d’hybrides très économes, essentielles pour l'avenir. À travers Horse Powertrain Limited, Renault Group pourra atteindre un leadership et une envergure mondiale dans un secteur représentant plus de 80 % de ses ventes", a réagi Luca de Meo, cité dans le communiqué de presse.

 

S'imposer leader des moteurs thermiques

 

Horse doit permettre à Renault de rester positionné sur la technologie des moteurs thermiques tout en partageant les frais de développement. Il est le pendant d’Ampere, une autre entité de Renault dédiée aux véhicules électriques et dans laquelle Nissan a pris une participation, mais qui a échoué son introduction en Bourse. 

 

Horse compte environ 19 000 salariés répartis sur 17 sites de production et cinq centres de recherche, pour 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel prévisionnel. Renault et Geely lui ont transmis la propriété intellectuelle de leurs moteurs.

 

A lire aussi : Aramco devrait bien rejoindre Horse

 

Invité, Aramco a décliné

 

Renault avait tenté de convaincre Aramco, le conglomérat saoudien spécialiste des hydrocarbures et de la chimie, d’entrer dans le capital. Si les alliés de Renault, Nissan et Mitsubishi, sont restés à l’écart de la création de Horse, ils se sont cependant engagés à acheter des moteurs auprès de Horse. 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle