S'abonner
Constructeurs

Fixter s'attaque au marché français

Publié le 28 juin 2022

Par Jean-Baptiste Kapela
3 min de lecture
La start-up spécialisée dans la digitalisation de l'après-vente, Fixter, s’attaque désormais à la France après s'être développée au Royaume-Uni. Une nouvelle qui survient quelque temps après l’annonce de son acquisition par le groupe Renault.
De gauche à droite : Olivier Pontreau (Motrio Retail) Limvirak Chea et Frédéric Dermer (Fixter) et Diederik Mol (Kadensis)
De gauche à droite : Olivier Pontreau (Motrio Retail) Limvirak Chea et Frédéric Dermer (Fixter) et Diederik Mol (Kadensis)

"Simplifier le parcours des utilisateurs et des garagistes", la devise de Limvirak Chea, PDG et cofondateur de Fixter. Deux semaines après l’annonce de son acquisition par Renault, la start-up spécialisée dans la digitalisation de l'après-vente débarque en France. Pour le moment en phase de test dans le Nord-Ouest parisien, la société compte s’étendre en premier lieu sur la totalité de la capitale, puis, dès septembre 2022, à de nouvelles métropoles hexagonales. "Après une stabilisation en France, nous espérons nous développer à dans d'autres pays européens", précise Frédéric Dermer, cofondateur et chef de produit et marketing de Fixter.

 

En priorité, la start-up s'appuiera sur le réseau Motrio, mais sera aussi ouverte aux autres garages indépendants. L’application sera principalement destinée aux zones urbaines. "Nous prévoyons d’avoir d'ici à la fin d’année 2022 environ une centaine de garages partenaires et à terme environ 400 réparties dans l’Hexagone, comme ce que nous avons au Royaume-Uni", précise Frédéric Dermer. En parallèle de son implantation en France, Fixter annonce le recrutement d’une vingtaine de personnes. Pour le lancement, seules les réparations hors contrôle technique seront prises en compte.

 

A lire aussi : Renault invvestit dans la digitalisation de l'après-vente en rachetant Fixter

 

La start-up est déjà bien implantée au Royaume-Uni (hors Irlande du Nord) et y réalise 3 millions de livres de chiffre d'affaires avec un réseau de 400 garages-partenaires. Les contrats avec les garages indépendants ont une durée d’un an et sont renouvelables. En cinq ans, 50 000 clients ont utilisé le service de Fixter. "En Grande-Bretagne, les principales requêtes concernent la révision annuelle, les plaquettes de frein et la courroie de distribution" précise Limvirak Chea. La start-up explique qu'elle touche une commission de 20 % aux Royaume-Uni et prévoit d'en toucher une de 15 % en France.

 

Si Fixter n’est pas encore entrée en contact avec les fédérations professionnelles françaises, elle assure qu’en Grande-Bretagne, l’offre a bien été reçue. "Nous ne sommes pas un comparateur de prix et nous n’avons pas pour objectif de tirer les prix vers le bas. Le prix que le client voit sur l’application est celui qu’il aura à payer", explique Limvirak Chea.

 

"Faire gagner du temps aux garagistes indépendants" 

 

Pour rappel, Fixter a été créé en 2017 et propose aux clients de digitaliser de A à Z son parcours après-vente par le biais d’une application mobile. Que ce soit pour le garage, le réparateur ou les pièces, l'utilisateur n’a pas à choisir, c’est Fixter qui fait le choix pour lui en fonction des disponibilités. "Nous voulons faire gagner du temps aux garagistes indépendants et aux clients qui se retrouvent souvent avec beaucoup d’administratif à gérer", assure Frédéric Dermer.

 

Concernant les prix affichés sur l’application, Fixter utilise un moteur de devis qui fonctionne avec une intelligence artificielle. "Notre IA est régulièrement mise à jour pour afficher les prix les plus justes possibles aux clients", affirme Limvirak Chea. Par ailleurs, Fixter fait appel à 80 chauffeurs en Grande-Bretagne pour un service de jockey afin d’amener et de ramener le véhicule au client. Service qui sera aussi proposé en France. A la manière d’une application de livraison, l'utilisateur sera capable de suivre le parcours de son véhicule. Un service qui devrait être facturé 20 euros en France.

 

A lire aussi : Renault : la révolution Motrio

 

Olivier Pontreau, directeur de Motrio Retail précise : "Les garages du réseau Motrio pourront, s’ils le souhaitent, proposer et faire la promotion de Fixter . Ils sont libres de choisir de travailler ou non avec eux”. Même si Fixter fait partie du groupe Renault, elle agit comme une entité autonome et profite, en soutien, du groupe français.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle