S'abonner
Constructeurs

Chrysler sera tout électrique à partir de 2028

Publié le 5 janvier 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
La marque du groupe Stellantis emboîte le pas à Peugeot, Lancia, Alfa Romeo, Opel et DS en annonçant son prochain passage au tout électrique. Celui-ci se fera en 2028.
Chrysler a dévoilé l'Airflow Concept, qui préfigure son passage au tout électrique.
Chrysler a dévoilé l'Airflow Concept, qui préfigure son passage au tout électrique.

La marque américaine Chrysler, filiale de Stellantis, a annoncé le mercredi 5 janvier 2022 qu'elle ne lancerait plus que des voitures électriques à partir de 2028. Une décision similaire à celle prise par d'autres marques du groupe, à savoir Peugeot, Lancia, Alfa Romeo, Opel et DS, mais à des échéances différentes.

 

Cette nouvelle stratégie débutera avec un prototype dévoilé à l'occasion du salon de la tech CES à Las Vegas, qui sera disponible d'ici 2025 et est baptisé pour l'instant Chrysler Airflow.

 

A lire aussi : Peugeot en route pour le tout électrique

 

"Le prototype de la Chrysler Airflow représente l'orientation future de la marque Chrysler, offrant un aperçu du design dynamique, des technologies avancées et de la connectivité qui caractériseront le portefeuille entièrement électrique que nous prévoyons de proposer d'ici 2028", a souligné Chris Feuell, responsable de la marque Chrysler, dans un communiqué.

 

La voiture proposera notamment dans l'habitacle des outils "permettant à chaque passager d'avoir sa propre expérience" et de se connecter à leur vie numérique respective sur divers écrans. Elle sera équipée de systèmes d'assistance à la conduite et sa batterie devrait avoir une autonomie de 350 à 400 miles (563 à 644 kilomètres).

 

Plus que deux modèles au catalogue

 

Chrysler, fondé en 1925, entre ainsi, avec un peu de retard, dans la course aux véhicules électriques que se livrent actuellement les grands constructeurs américains. Après le GMC Hummer et la Cadillac Lyriq, General Motors doit présenter mercredi la version électrique de son populaire pick-up Chevrolet Silverado.

 

Ford a pour sa part annoncé mardi qu'au vu de la forte demande, il allait quasi doubler les capacités de production de la version électrique de son pick-up F-150, le véhicule le plus vendu aux États-Unis.

 

Racheté en 2009 par Fiat alors qu'il était en faillite, le constructeur Chrysler peine depuis à remonter la pente et ne propose plus que deux véhicules à son catalogue, les Chrysler 300 et Chrysler Pacifica.

 

Stellantis, également maison mère de Peugeot, Fiat, Opel ou Dodge, compte investir 30 milliards d'euros d'ici 2025 dans son électrification, dont 15 à 20 % iront dans les logiciels. (avec AFP) 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle