S'abonner

Peugeot en route pour le tout électrique

Publié le 7 décembre 2021

Par Damien Chalon
2 min de lecture
A compter de 2030, tous les nouveaux modèles Peugeot lancés en Europe seront uniquement électriques. Une bascule déjà au programme dans d'autres marques du groupe Stellantis comme Opel, DS, Alfa Romeo et Lancia.
Les nouvelles Peugeot commercialisées à compter de 2030 seront uniquement électriques.
Les nouvelles Peugeot commercialisées à compter de 2030 seront uniquement électriques.

Les marques du groupe Stellantis font leur coming-out 100 % électrique les unes après les autres. Ainsi, dans la foulée de Lancia, DS et Alfa Romeo, qui basculeront respectivement en 2024, 2026 et 2027, puis d’Opel, qui abandonnera le thermique en 2028, c’est au tour de Peugeot de préparer sa révolution vers une gamme dénuée de motorisations essence, diesel et hybrides.

 

A l’occasion d’un entretien accordé à nos confrères d’Automotive News, Linda Jackson, la directrice générale de Peugeot, a officialisé la marche forcée de la marque vers le tout électrique. Tous les modèles commercialisés en Europe à compter de 2030 seront concernés. Un mouvement qui s’effectuera à mesure que les nouvelles plateformes du groupe Stellantis - STLA Small, Medium, Large – deviendront opérationnelles.

 

A lire aussi : Quels modèles Peugeot jusqu'en 2026 ?

 

La dirigeante précise néanmoins que sur les marchés internationaux, hors d’Europe, Peugeot continuera à proposer des véhicules thermiques.

 

Cette annonce de la marque phare de Stellantis n’est que le prolongement d’une stratégie de plus en plus axée sur l’électrique au niveau du groupe. Carlos Tavares, son directeur général, avait annoncé en juillet 2021 qu’à l'horizon 2030, les ventes de modèles à faibles émissions (BEV et PHEV) réalisées par les 14 marques de la maison dépasseront 70 % en Europe et 40 % aux États-Unis.

 

A lire aussi : Stellantis adapte son tissu industriel français à la transition énergétique

 

Une ambition qui s’accompagnera d’un investissement de 30 milliards d’euros d’ici 2025. Une somme consacrée au développement de nouvelles technologies, au lancement de nouveaux produits et à la construction d’usines de batteries, aussi bien Europe avec déjà trois sites en cours de préparation qu’aux États-Unis, où deux projets ont été officialisés.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle