S'abonner
Constructeurs

Quel visage pour la mobilité des Parisiens et Franciliens ?

Publié le 3 décembre 2021

Par Louis Choiset
3 min de lecture
A l'occasion de la conférence Imagine Tour organisée par BMW France portant sur la mobilité, Odexa a révélé les résultats d'une enquête qui montre que les Franciliens semblent être satisfaits de leurs conditions de circulation.
Le vélo séduit de plus en plus de monde depuis la crise sanitaire dans les déplacements franciliens.
Le vélo séduit de plus en plus de monde depuis la crise sanitaire dans les déplacements franciliens.

Pour le compte du groupe BMW France, l'institut de sondage Odoxa a réalisé une étude portant sur la mobilité des Franciliens intitulée "Le vrai visage de la mobilité en Île-de-France" . Cette enquête a été dévoilée dans le cadre de l'opération Imagine Tour, une série de cinq conférences sur la mobilité, dont la première, à Paris, s'est déroulée le 25 novembre 2021.

 

A lire aussi : Le Top 10 des distributeurs BMW

 

Grande surprise du sondage, les Parisiens et les Franciliens sont globalement satisfaits de leurs trajets quotidiens. 81% des Parisiens les trouvent agréables et ils sont 85% en Île-de-France. En parallèle, 84% des Parisiens et plus largement, dans le reste de l'Île-de-France, 67% des habitants, sont satisfaits de l’offre de transport en commun à Paris et dans sa région.

 

La covid 19 a changé les habitudes

 

Autre élément notable de cette étude, la covid 19 a drastiquement changé les habitudes de transport. 57% des habitants de la capitale déclarent moins utiliser leur véhicule et ils sont 42% en Île-de-France. Même observation pour les transports en commun qui sont moins utilisés par plus de la moitié des Parisiens (53%) et par près de deux tiers des Franciliens (65%). 

 

En revanche, le vélo gagne du terrain depuis la crise sanitaire. Utilisé plus régulièrement par deux tiers des Parisiens (66%), il se popularise également dans le reste de l'Île-de-France avec 58% d'utilisation en plus.

 

Une prise de conscience écologique

 

L'étude révèle que cette augmentation des transports à vélo s'inscrit dans une prise de conscience écologique de la part les Parisiens et les Franciliens.  Lorsqu'il est demandé s'ils ont changé leurs habitudes de transports ces dernières années pour une mobilité plus soucieuse de l’environnement, les Parisiens acquiescent dans 45% des cas contre 38% pour les Franciliens et 15% des sondés ont prévu de le faire dans les mois à venir.

 

De plus, 62% des habitants de la capitale seraient prêts à acheter un véhicule électrique si le territoire était mieux équipé en bornes de recharge, 56% pour les Franciliens. Il y a cependant une différence d'avis sur l'électrification totale du parc auto en 2035. Les habitants d'Île-de-France sont 49% à y être favorables alors que les Parisiens sont une majorité à y adhérer (62%). 

 

" Nous nous félicitons de voir les Franciliens prendre conscience des enjeux environnementaux liés à la mobilité, note Vincent Salimon, président du directoire de BMW Group France. Et c’est surtout vrai chez les automobilistes, prêts à entamer leur transition vers l’électromobilité. Reste maintenant à transformer l’essai ! Notre rôle, en tant qu’acteur de la mobilité durable, est d’accompagner nos clients dans cette transition en prônant une démarche incitative et pédagogique plutôt que des politiques punitives."

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle