S'abonner
Services

Uptogo refond sa technologie de diffusion d'annonces VO

Publié le 21 septembre 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
L'infomédiaire arrivé sur le marché en 2020 a procédé à une réécriture du code informatique de sa plateforme de diffusion des annonces de voitures d'occasion. Uptogo pourra désormais optimiser son fonctionnement avec ses partenaires, dont Horyzon Media.
Cette refonte technologique réalisée par Uptogo doit faciliter la diffusion des annonces auprès des internautes. (©Adobe)

Repartir d'une feuille blanche. Voilà le défi technique que s'est lancé Uptogo. Un projet amorcé il y a tout juste un an, lorsque l'infomédiaire a fait entrer le groupe Horyzon Media dans son actionnariat. En cette rentrée automnale, les travaux sont finalisés et la nouvelle version de la plateforme peut enfin être mise en service.

 

"Nous souhaitions disposer d'une marketplace commune avec notre actionnaire pour mieux dispatcher les annonces de véhicules sur les divers sites internet, explique le cofondateur et président d'Uptogo, Didier Le Quemener. Dans le cas de sa relation avec Horyzon Media, cela se traduit par une gestion plus fine de la répartition des annonces entre les différents sites d'information qui cumulent 8,5 millions de visiteurs uniques mensuels.

 

En cette fin d'année 2022, la plateforme développée par Uptogo assure la prise en charge des annonces de voitures d'occasion formulées par les revendeurs professionnels. Mais en théorie, dès le début 2023, les publications des particuliers pourront être aussi prises en charge. "Cela demande des ressources humaines pour les modérer", justifie ce décalage Didier Le Quemener.

 

Une technologie propriétaire plus ouverte aux API

 

Une nouvelle technologie pour de nouvelles perspectives. "Nous ouvrons le champ des possibles", atteste le cofondateur. Lors de sa négociation avec Horyzon Media, il a protégé la propriété intellectuelle de son outil. Uptogo peut donc librement opérer avec des partenaires de tout bord qui présentent un intérêt. Il n'est donc pas interdit à l'infomédiaire d'imaginer qu'une relation tripartite telle que celle mise en place par son concurrent Livecars avec Reezocar et Cdiscount.

 

Une base technique qui autorise aussi l'intégration de prestataires de service. Trustoo pour l'expertise, Fullcar Services pour le convoyage, Sofinco pour le financement, La Matmut pour l'assurance ou encore TrustShare pour le e-paiement, Autopremium Sp et Myvoiturepremium pour le rachat cash et Car Vertical pour les rapports d'historique ne sont que des exemples de relation par API à exploiter.

 

A lire aussi : Adevinta résiste à la crise des annonces VO

 

Ce qui semble attirer l'attention des distributeurs. "Pour le moment, nous faisons le tour des acteurs pour comprendre leur véritable besoin, tempère le cofondateur. Le VO va continuer de prendre l'ascendant et le secteur des infomédiaires va s'en trouver bouleversé", assure-t-il déjà. Une opinion qu'il s'est forgé en échangeant avec les directeurs marketing qui attendent désormais des diffuseurs que le parcours d'achat mette définitivement le duo client-point de vente au centre du jeu.

 

Toutefois, confie-t-il au détour de la conversation, le VN pourrait devenir un élément de l'interface. Uptogo réfléchit plus précisément à l'ajout d'un onglet consacré aux véhicules neufs en stock dans les points de vente. Mais là encore, il restera attentif. Pas question de faire de fausse promesse ou de rediriger l'internaute vers un site de configuration de VO 0 km.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle