S'abonner
Services

Sineo élargit sa palette de services

Publié le 15 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Avec l'ouverture, début 2022, de deux nouveaux centres de reconditionnement VO à Lyon (69) et Marseille (13), Sineo gagne naturellement en capacité mais veut également apporter plus de services à ses clients.
Sineo va ouvrir deux nouveaux centres de reconditionnement VO à Marseille et Lyon.
Sineo va ouvrir deux nouveaux centres de reconditionnement VO à Marseille et Lyon.

Après Toulouse (31) début 2021, puis Bordeaux (33) en septembre, Sineo ne ralentit pas dans l'ouverture de centres de reconditionnement de véhicules d'occasion. En effet, dès janvier 2022, l'entreprise dirigée par Hervé Casquet va ouvrir deux infrastructures supplémentaires à Lyon (69) et Marseille (13).

 

Notons que le groupe Chopard ainsi que Stimcar ont également annoncé l'implantation des centres de reconditionnement dans la région lyonnaise. Une concurrence qui explique sans doute pourquoi Sineo veut se démarquer avec de nouveaux services.

 

En effet, ce ne sont pas simplement deux centres de plus, Sineo veut aller plus loin. "Notre développement se situe sur plusieurs axes, même si on ne négligera jamais notre activité première. Le remarke­ting est une piste de développement qui répond à un besoin du marché. Mais nous développons aujourd’hui aussi tout ce qui est logistique, notamment pour le stockage de proximité pour être dans la périphérie des grandes villes et proposer aux concessions qui sont parfois à l’étroit de stocker des VO et des VN. Ainsi, dans nos centres de remarketing à Lyon ou à Marseille, nous avons prévu plus d’espace afin de pro­poser du stockage de proximité. L’idée n’est évidemment pas de se muer en vendeur de voitures, mais si les conces­sionnaires nous le demandent, nous sommes en capacité de remettre des véhicules à des flottes, par exemple" explique Hervé Casquet.

 

A lire aussi : Emil Frey France et BCAuto Enchères révèlent la carte des futurs centres de reconditionnement

 

"Ce concept novateur, qui a déjà su séduire l’un des plus gros constructeurs français, permettra d’accroître la capacité de reconditionnement de Sineo à plus de 25 000 véhicules par an" indique par ailleurs l'entreprise dans un communiqué.

 

"Aujourd’hui, nous collaborons principalement avec les distributeurs et les concessionnaires locaux, mais aus­si avec de grands groupes nationaux. Nous travaillons également beaucoup avec des sociétés du type Aramisau­to et Autohero, ainsi qu’avec certains acteurs qui arrivent sur le marché du VO, principalement issus du Web et qui n’ont pas les structures disponibles pour ce type d’activités", ajoute Her­vé Casquet.

 

Sineo veut donc tirer partie de l'irrésistible montée en puissance du reconditionnement VO mais ne compte pas se mettre de barrières : "pour la fin de l’année, nous travaillons sur une solution de transport de véhicules en milieu ur­bain. Il s’agira d’une solution plus lé­gère (un plateau de 3 véhicules) avec la volonté d’avoir un tracteur zéro émis­sion afin de répondre aux restrictions de circulation dans les centres‑villes", conclut Hervé Casquet.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle