S'abonner
Services

SGS devient partenaire de la Factory VO de Renault

Publié le 1 février 2023

Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Le groupe SGS a inauguré, le 31 janvier 2023, un nouveau centre de contrôle technique à Aubergenville (78). Capable de traiter jusqu'à 6 000 véhicules par an, ce site hors norme s'intègre dans le processus de reconditionnement des véhicules d'occasion de la Factory VO de Renault, localisée à proximité.
Centre de contrôle technique SGS Renault Flins
Le centre de contrôle technique SGS partenaire de la Factory VO va compter deux contrôleurs dans un premier temps. A terme, il pourra en accueillir 2 ou 3 supplémentaires. ©SGS

Sébastien Danvel, président du réseau Auto Sécurité (qui fait partie du groupe SGS, ndlr), le reconnaît volontiers : SGS a consenti un "bel investissement" pour son nouveau centre de contrôle technique. Inauguré le 31 janvier, ce site atypique a pris place à Aubergenville (78), à quelques dizaines de mètres seulement de la Refactory de Renault, qui siège à Flins-sur-Seine. Et pour cause : le centre SGS s'inscrit pleinement dans le flux de traitement des véhicules d'occasion de l'usine consacrée à l'économie circulaire du constructeur.

 

"A la sortie de leur contrat de leasing, les véhicules qui transitent par cette unité doivent, pour ceux âgés de plus de 3,5 ans, passer au contrôle technique. Le groupe Renault s'est posé la question sur le meilleur moyen de réaliser ces opérations tout en optimisant le flux des véhicules. En sachant que c'est une prestation que ne peut évidemment pas intégrer la Refactory. C'est ce qui nous a conduit à mettre en place ce centre dédié, au sein de l'usine", explique Sébastien Danvel.

 

En effet, l'activité de la Factory VO est suffisamment importante (180 voitures d’occasion y seront reconditionnées chaque jour à terme) pour justifier la création d'un site spécifique. Le centre SGS a pour objectif de réaliser 2 000 contrôles techniques la première année, essentiellement avec les véhicules reconditionnés par la Factory VO. Mais à terme, le site pourra traiter jusqu'à 6 000 voitures par an.

 

Pour des raisons pratiques, SGS n'a toutefois pas pris exactement place dans la Refactory mais juste en face, de l'autre côté de la rue. Le centre dispose ainsi d'un accès pour le public et d'une sortie.

 

Un quatrième centre de formation pour SGS

 

Autre particularité de ce nouveau site de contrôle technique : il veut être une vitrine des engagements RSE de la maison mère des enseignes Auto Sécurité et Sécuritest. Le bâtiment a été ainsi doté de cellules photovoltaïques, de matériaux HQE, de panneaux LED, etc. "Cette démarche éco-responsable entre en totale résonance avec le modèle d’économie circulaire de la Refactory", précise Rodolphe Benchetrit, directeur des centres de contrôle technique du groupe SGS.

 

Le centre de contrôle technique dispose, en outre, d'une salle de formation afin d'accueillir des opérateurs pour des sessions d'apprentissage et de perfectionnement. Désormais, SGS peut s'appuyer sur 4 centres de formation en France, afin de mieux répondre à la demande de recrutement au sein de ses réseaux. "Notre groupe emploie aujourd’hui plus de 4 600 contrôleurs sur l’ensemble de l’Hexagone. Nous sommes actuellement à la recherche de 200 contrôleurs", conclut Sébastien Danvel.

 

A lire aussi : Stellantis prépare un centre de reconditionnement VO chez Fiat Mirafiori

 

En 2022, les 4 400 contrôleurs techniques que comptent les réseaux SGS ont réalisé près de 8 millions de contrôles obligatoires dans les 2 000 centres affiliés du groupe.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle