S'abonner
Services

Ouest France et Zoomcar préparent une refonte de la vitrine occasion

Publié le 22 septembre 2021

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
En réaction à l'élan de concentration qui crée des plaques de distribution interrégionales, le groupe Ouest France va transformer son offre V360 en StoreVO 360. Derrière ce nom, il s'agit d'un proposer une vitrine des stocks occasion à grande échelle compatible avec Zoomcar.
StoreVO 360 doit faciliter la mise en avant digitale de l'intégralité du stock des grands groupes.
StoreVO 360 doit faciliter la mise en avant digitale de l'intégralité du stock des grands groupes.

Aux grands maux, les grands remèdes. Pour aider les groupes de distribution à la taille toujours plus grande à promouvoir leurs parcs de véhicules d'occasion sur la toile, Ouest France a décidé de refondre entièrement son service V360. Grâce à une réécriture du code informatique, cette vitrine digitale dédiée à l'exposition des VO à l'échelle des plaques de distribution va devenir StoreVO 360 et sera éligible également à Zoomcar. La phase de test est sur le point de s'achever et le lancement interviendra dans les prochaines semaines.

 

"Nous avons beaucoup de groupes qui fonctionnent à la fois avec la plateforme OuestFranceAuto et celle de Zoomcar, nous avons voulu que la vitrine ne soit plus réservée à la première des deux, mais à l'ensemble des canaux de publication que nous commercialisons", explique au Journal de l'Automobile, Didier Mahé, le directeur de la division automobile du groupe de médias. En clair, la fonction de vitrine amenée par StoreVO 360 s'affranchit de toutes les barrières techniques existantes à l'ère de V360.

 

Les distributeurs pourront donc concevoir un mini site vitrine que les internautes consulteront directement depuis OuestFranceAuto ou Zoomcar. Ainsi, il leur sera possible de consolider l'intégralité de leur parc dans un univers maîtrisé, afin de maximiser les chances de conversion des visiteurs. "Les groupes se concentrent et les consommateurs n'ont pas toujours conscience de la dimension de l'entreprise qu'ils ont en face. C'est une opportunité que nous donnons à nos clients distributeurs de capitaliser sur leurs investissements immobiliers", argue encore le directeur de la branche.

 

Module inédit pour la vente d'accessoires

 

StoreVO 360 constitue un nouvel univers pour l'infomédiaire et ouvre des perspectives. Des fonctionnalités vont être améliorées tandis que des solutions additionnelles enrichiront le catalogue. Le module C360 sera maintenu. Dédié à la communication, il continuera de servir d'interface de programmation de campagnes (portes ouvertes, destockage, arrivage...). Mais selon Didier Mahé, cela peut devenir également le moyen pour les concessionnaires de faire la promotion des solutions de mobilités alternatives qu'ils proposent désormais comme le scooter électrique ou la trottinette. Un type de prestation qui ne jouit pas encore réellement d'espace d'exposition en ligne.

 

Un second module fera son apparition peu après le lancement de StoreVO 360. Avec le concours d'une start-up incubée dans le cadre de son programme interne, le groupe Ouest France peaufine un service de commercialisation d'accessoires et produits périphériques. En cours de test dans une autre verticale sectorielle, cette fonctionnalité va se prêter à la mise en avant d'équipements automobiles. "Nous souhaitons faire en sorte que l'internaute accède à une plateforme d'e-commerce en trois clics au bénéfice de nos clients", résume le projet Didier Mahé.

 

Lire aussi : Le Parking dévoile une aide au rachat cash

 

Le rachat cash fera-t-il partie des solutions à sortir ? "Tout est ouvert, nous ne nous interdisons rien, ajourne le directeur de la branche automobile de Ouest France. Nous avons consulté des spécialistes du secteur car nous considérons que ce métier leur appartient qu'il vaut mieux réussir à plusieurs qu'échouer tout seul". Ce dossier reste pour l'heure à l'étude sans date prévisionnelle de passage à l'échelle ni même de pilotage.

 

La priorité est au recrutement pour celui dont les statistiques s'envolent avec la digitalisation galopante des distributeurs. Le modèle économique du groupe Ouest France attire toujours plus de clients. Didier Mahé souhaiterait donc trouver des forces de terrain spécialiste de la distribution automobile pour démarcher des points de vente dans la région de Toulouse (31) et dans celle de Bordeaux (33). L'Ile-de-France figure aussi sur la liste, tout comme Orléans (45) qui servira de centre de gravité au quatrième représentant à embaucher.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle