S'abonner
Services

Le volume de petites annonces repart à la baisse

Publié le 22 juin 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
D'après les statistiques partagées par Le Parking, l'offre de véhicules d'occasion visible en ligne dans les cinq grands pays de l'Ouest européen s'est érodée. Avec un total à peine supérieur à 3,2 millions d'annonces, le recul est de 1,4 %.
En Espagne, le nombre d'annonces de VPO a perdu 7,1 % sur un mois (375 336 unités).
En Espagne, le nombre d'annonces de VPO a perdu 7,1 % sur un mois (375 336 unités).

Après quatre mois consécutifs de hausse, l'offre de véhicules d'occasion rechute. Selon les données de la plateforme internationale, Le Parking, le nombre d'annonces visibles en ligne s'est effrité de 1,4 % sur un mois pour tomber à 3 203 903 unités, au 15 juin 2022. Un volume qui comprend 3 036 662 VPO (-1,5 %) et 167 241 VUO (+0,4 %).

 

La France compte parmi les pays en repli. Les baisses conjuguées d'annonces de VPO (-2,4 % à 793 325 unités) et du VUO (-1,7 %, à 63 657 unités) provoquent une fonte de 2,4 % à 856 979 unités. Constat identique en Espagne où les annonces de VPO ont glissé de 7,1 % (375 336 unités) et celles de VUO de 1,3 % (16 665 unités) pour un total de 392 001 unités à la date de la photographie (-6,9 %). En Italie, le cumul des VPO (1,4 %) et des VUO (+9,7 %) donne un total de 509 122 annonces (-1,1 %).

 

En face, la situation positive en Allemagne (+0,8 %, à 1 323 484 unités) portée par un soubresaut des VPO (+0,8 %, à 1 262 242 annonces) et des VUO (+0,9 %, à 61 242 unités) et celle de la Belgique (+0,1 %, à 1 223 317 annonces) ne permet pas de sauver le bateau.

 

Forte inflation en France  

 

A défaut d'inverser la vapeur, les prix ont ralenti leur course en avant. Après avoir enregistré une inflation de 2,3 % en mai, ils grimpent de 1,8 en juin 2022 par rapport au mois précédent. Dans les 5 pays conjugués, le prix moyen des VO s'établit à 20 104 euros sur les sites de petites annonces.

 

Le canal des professionnels affiche en moyenne un tarif de 26 322 euros, soit 1,8 % de plus que le mois précédent. Les particuliers réclament en moyenne 13 886 euros, soit 1,7 % de plus que le mois dernier.

 

Du point de vue des professionnels, les revendeurs hexagonaux sont ceux qui ont appliqué l'inflation la plus marquante. Elle a été de 2,8 % pour atteindre 25 000 euros de moyenne. Les Belges ont suivi ce rythme avec une hausse de 2,6 %, à 27 875 euros. Déjà dans les hautes sphères, les point de vente allemands ont fait preuve de sobriété (+0,3 %, à 30 794 euros de moyenne).

 

Dans ce panel de cinq pays, les particuliers français sont de loin ceux dont les VO coûte de prime abord les moins chers. Leurs tarifs sont en moyenne à 11 998 (+0,8 %). Avec une réévaluation de 1 %, à 16 027 euros, les Belges consolident leur statut. L'écart se resserre entres les Allemands (+2,1 %, à 14 039 euros) et les Italiens (-0,4 %, à 14 247 euros).

 

Ralentissement de rotation chez les professionnels  

 

Les motorisations hybrides se font plus rares. En effet, Le Parking rapporte une chute de 6,4 % du nombre d'annonces en un mois, à 87 779 unités dans les cinq pays. Il faut dire que l'Allemagne a perdu 3,2 % (30 388 VO hybrides) et la France 6,2 % (27 005 unités). Alors quand l'Italie (15 970 unités) et l'Espagne (11 770 annonces) voient leur volume s'effondrer respectivement de 10,6 et 10,2 %, les sites internet ne peuvent que subir la situation.

 

De manière générale, toutes les énergies ont enregistré une fonte des stocks d'un mois sur l'autre. Les électriques ont rendu 2,7 %, à 36 183 annonces, tandis que le segment des VO essence perdait 1,1 % (1 472 114 annonces) et celui des Diesel s'affaissait de 1,6 % (1 396 815 annonces).

 

A lire aussi : Vers un marché français à 5,7 millions de véhicules d'occasion ?

 

Paradoxalement, la rotation se dégrade. Tous pays et tous canaux confondus, les annonces avaient une durée de vie de 42,3 jours en mai 2022. Celle-ci est passée à 43,3 jours un mois plus tard. L'explication est à chercher du côté des professionnels, où la moyenne des cinq pays est montée de 47,9 à 52,8 jours de moyenne. En comparaison, la rotation est de 33,9 jours en CtoC.

 

La France figure en tête des pays à la rotation la plus lente. Les annonces de professionnels restent en ligne 59 jours, contre 58,2 en Allemagne et 57,3 en Espagne. Avec 37,3 jours, la Belgique fait tomber notablement la moyenne.

 

En revanche en CtoC, la France (23,1 jours) et l'Allemagne (22,9 jours) s'illustrent par rapport à leurs voisins aux rotations de VO bien plus lentes, à l'instar de l'Italie (40,6 jours).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle