S'abonner
Services

Le CNPA devient Mobilians

Publié le 26 janvier 2022

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Mobilians sera désormais le nom du syndicat des métiers de la distribution et des services de l'automobile. Une nouvelle signature qui exprime l'alliance de tous les acteurs de la mobilité et deux missions : incarner les professionnels et porter ses messages jusqu'au grand public.
Le CNPA va désormais porter le nom de Mobilians.
Le CNPA va désormais porter le nom de Mobilians.

L’organisation syndicale entame une nouvelle page de son histoire qui a débuté il y a 120 ans. Après avoir porté le nom de CSCA (Chambre syndicale du Commerce de l’Automobile), à l’origine en 1902, puis du CNPA pendant ces trente dernières années, le syndicat devient Mobilians.

 

"Ce changement de nom vient d’une réflexion menée depuis un peu plus d’un an sur la manière dont le CNPA souhaitait se projeter dans les années à venir. Nous nous demandions si nous voulions continuer de croître en accueillant d’autres métiers, sachant que nous avons déjà élargi notre spectre d’activité aux métiers des deux-roues, de la mobilité jusqu’aux start-up liées à cette mobilité", explique Francis Bartholomé, président de Mobilians.

 

Faire évoluer l'organisation vers la mobilité

 

Une commission de réflexion est alors créée, dont la responsabilité a été confiée à Didier Chabrier, vice-président. La réponse à cette question a été très claire : si le CNPA devait évoluer, il devait également se tourner vers le client final, le grand public. "Si nous ne pouvons toucher le client final, alors nos messages ne peuvent être diffusés dans leur intégralité. L’idée de changer notre nom vient de là. Un gros travail a été réalisé par l’agence de communication que nous avons retenue, Carré noir (NDLR : agence qui a créé le nom de Stellantis, d’Engie ou encore de Total Direct Energie). Il en est ressorti que puisque nous avions fait évoluer nos métiers vers ceux de la mobilité, notre nouveau nom devait faire ressortir ce terme sans pour autant oublier le passé. Notre choix s’est donc arrêté sur Mobilians, qui est un nom plus simple à communiquer et qui met également en avant la notion d’alliance qui nous définit. Nous allons fortement développer notre communication internet, notamment sur les réseaux sociaux, auprès du grand public", poursuit Francis Bartholomé.

 

La nouvelle raison d’être de Mobilians est d’ailleurs intégrée aux statuts : "Accompagner les professionnels de la mobilité par la route sous toutes ses formes, notamment dans les évolutions de leurs métiers, et défendre les intérêts matériels et moraux individuels et collectifs de nos adhérents. Nous nous inscrivons dans une action prospective de développement durable et de promotion d’une mobilité individuelle ou partagée respectueuse des intérêts sociétaux actuels et futurs en lien avec toutes les parties prenantes."

 

Mobilians porte également la responsabilité patronale de la commission paritaire, présidée par René Cédat, d’une branche professionnelle forte de 500 000 actifs, de 70 000 jeunes et de 100 000 salariés formés chaque année. Au-delà du chiffre d’affaires (170 milliards d’euros) le spectre d’activité pose tous les défis que la filière devra relever dans les mois et les années à venir. La transition énergétique, ses conséquences sociales et sociétales mais aussi la trajectoire durable que doivent entreprendre les acteurs sont au cœur de ce nouvel ensemble.

Partager :

Sur le même sujet

Vos commentaires

  1. Du grand , mais alors du très grand n’importe quoi
    Au Cnpmachin les réflexions devaient être longues , très profondes durant ces longues soirées d’hiver
    Ça fait un peu penser aux politiques qui dépensent des sommes folles juste pour changer les noms et noyer le poisson (ANPE ;Pôle emploi par exemple )
    Allez no comment et bonjour chez vous

Laisser un commentaire

cross-circle