S'abonner
Services

La cote argus opère un ajustement

Publié le 17 janvier 2023

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Dans un marché perturbé qui a vu les prix des voitures d'occasion subir une nette inflation depuis 18 mois, la cote argus souffrait d'un décalage. En conséquence, les analystes ont procédé à un très rare ajustement des valeurs pour coller au marché.
La cote Argus prend en compte les hausses tarifaires réelles des VO pour son réajustement de courbe.

En pratiquement un siècle d'existence, elle n'a connu que de très rares interventions. Pourtant, sous l'effet des conditions de marché exceptionnelles, la cote argus connaît un réalignement artificiel en ce mois de janvier 2022. En effet, comme l'avait laissé entendre à l'automne dernier, Olivier Flavier, vice-président Mobility France du groupe Adevinta, les analystes de l'argus ont pris les dispositions pour réajuster une courbe de décote des voitures d'occasion décorrélée de la réalité.

 

"Il y a plusieurs courbes de cote et les dépréciations qui sont observées n’étaient pas reliées au marché, mais seulement à la dépréciation absolue d’une voiture. Comme nous avons constaté un écart qui devenait beaucoup trop fort entre les prix de vente des voitures et nos cotes qui sont forcément plus basses, nous avons rectifié nos courbes de dépréciation pour s’assurer qu’elles collent plus au marché", explique Olivier Flavier.

 

A lire aussi : Le label Das WeltAuto va tirer sa révérence en 2023

 

Cela devenait d'autant plus nécessaires que, concrètement, les professionnels constataient une hausse des tarifs de 30 % sur l'ensemble des 18 derniers mois. L'argus présente cette opération comme un "ajustement anticipé et travaillé depuis plusieurs mois par les équipes". Il concerne l’ensemble des véhicules particuliers, avec des niveaux d’ajustements différents en fonction de l’énergie et de l’ancienneté du véhicule.

 

Certains se souviendront que la société avait fait preuve de réactivité durant la première période de confinement, en 2020. Alors que l'accès aux points de vente se trouvait bloqué, paralysant les ventes de voitures d'occasion, l'argus avait décidé de suspendre la décote des véhicules afin de préserver la valeur de stock des professionnels.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle