S'abonner
Services

Assurance : vers la fin de la vignette verte ?

Publié le 11 mai 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Florence Lustman, présidente de France Assureurs, principal organisme de représentation de la profession, s'est déclarée en faveur de la suppression de la célèbre vignette verte. Elle milite en faveur du système informatique afin de lutter contre la fraude.
Le système informatique des assureurs est consulté 20 000 fois environ chaque jour par les forces de l'ordre.
Le système informatique des assureurs est consulté 20 000 fois environ chaque jour par les forces de l'ordre.

Se dirige-t-on vers la suppression de la vignette verte derrière le pare-brise des véhicules ? C'est en tout cas l'idée de Florence Lustman, présidente de France Assureurs. Dans un entretien accordé à nos confrères de la radio Europe 1, mardi 10 mai 2022, la représente de l'organisme professionnel a expliqué militer en ce sens auprès des pouvoirs publics. Ce n'est pas la première fois que la fédération pousse pour cette évolution, sans succès jusqu'à présent.

 

L'enjeu ? Mettre un terme à la fraude. "Il se trouve que, depuis plusieurs années, les assureurs ont développé un fichier des véhicules assurés, qui est beaucoup plus fiable que ce petit bout de papier vert et qui permet de beaucoup mieux lutter contre la fraude à l'assurance ou contre la non assurance". De plus, en cas de résiliation de l'assurance, par l'assuré ou l'assureur, le propriétaire du véhicule conserve sa vignette pour le reste de l'année.

 

20 000 consultations quotidiennes

 

Pour mémoire, ce fichier des véhicules assurés a été créé en 2016. Il est mis à jour "en quelques heures" et les forces de l'ordre l'utilisent environ 20 000 fois par jour, a ajouté la présidente de la fédération des assureurs.

 

"Si on veut vraiment lutter contre la non assurance, il vaut mieux utiliser le fichier des véhicules assurés", a insisté Florence Lustman, en ajoutant que la suppression de la vignette verte est également "une occasion remarquable de simplifier la vie de nos assurés". Elle argue notamment qu'un oubli de remplacement de la vignette peut conduire à une amende de 35 euros.

 

A lire aussi : Club Identicar devient Roole

 

Pour enfoncer le clou, la présidente de France Assureurs a mis en avant l'aspect écologique. Pour elle, le système informatique permettra de se passer de l'impression et de l'expédition de 50 millions de vignettes et attestations par an. (Avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle