S'abonner
Industrie

Symbio s’attaque au poids lourd à hydrogène

Publié le 15 avril 2022

Par Nicolas Girault
2 min de lecture
L'Etat californien a sélectionné des industriels français pour développer son projet de camion à hydrogène. Symbio, Forvia et Michelin sont donc chargés de faire rouler un démonstrateur d’ici à deux ans.
Le VI démonstrateur de Symbio doit être opérationnel d'ici fin 2023.
Le VI démonstrateur de Symbio doit être opérationnel d'ici fin 2023.

Le projet Symbio H2 Central Valley Express doit accoucher d’un camion de classe 8 (plus de 15 tonnes dans la réglementation américaine), alimenté par une pile à combustible. Celui-ci sera destiné au transport régional dans des conditions de transports zéro-émission. Ce plan est soutenu par la Commission californienne de l’énergie (CEC), à hauteur de 2 millions de dollars (1,85 million d'euros).

 

A lire aussiPhilippe Rosier à la tête de Symbio

 

Le projet est porté par Symbio – coentreprise entre Michelin et Forvia (via sa filiale Faurecia) – qui est arrivée l'année dernière sur le continent américain. Elle est donc aujourd'hui chargée de présenter un démonstrateur d’ici à la fin de l'année 2023. Ce poids lourd doit présenter des caractéristiques identiques à celles d'un équivalent thermique, pour un usage intensif. Il circulera ensuite pendant 12 mois sur un itinéraire de 650 kilomètres, entre l'Inland Empire et le nord de la vallée de San Joaquin. Il utilisera les infrastructures d'hydrogène fournies notamment par Air Liquide, Shell et Trillium.

 

Système complet pour charge accrue

 

Pour concevoir ce camion, la coentreprise sélectionnée bénéficie d’un important savoir-faire en matière de technologie des piles à combustible et d'intégration de systèmes. Elle concevra, développera et intègrera sur une plateforme Freightliner Casacadia (Daimler Trucks), un système de pile à combustible pour VI long-courriers reposant sur la technologie StackPack de Symbio. Faurecia fournira le système de stockage d'hydrogène – dispositif composé de cinq réservoirs homologués à 700 bars. Tandis que de son côté, Michelin lui apportera des pneus à faible résistance au roulement, qui allient sécurité, longévité, protection de l'environnement et capacité de charge accrue.

 

A lire aussi  : Hyundai livre ses premiers camions à hydrogène en Europe

 

 "Avec ce projet, nous sommes déterminés à lever les freins actuels à la commercialisation et à accélérer l'adoption de solutions hydrogène zéro-émission pour la mobilité lourde du transport de marchandises", précise Rob Del Core, directeur général de Symbio Amérique du Nord. L’enjeu est de répondre aux objectifs environnementaux de la Californie. Celle-ci compte atteindre une économie neutre en carbone à d'ici à 2045.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle