S'abonner
Industrie

Plastic Omnium impacté au premier trimestre 2022

Publié le 27 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
La pénurie de semi-conducteurs et la guerre en Ukraine ont impacté l’activité de Plastic Omnium au premier trimestre 2022. Le chiffre d’affaires termine en baisse de 2,7 %, mais l’équipementier maintient ses prévisions.
Le chiffre d'affaires de Plastic Omnium a chuté de 16,7 % en Europe durant le premier trimestre 2022.
Le chiffre d'affaires de Plastic Omnium a chuté de 16,7 % en Europe durant le premier trimestre 2022.

Plastic Omnium a souffert de la pénurie de semi-conducteurs, mais aussi de la guerre en Ukraine au premier trimestre 2022 avec un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d'euros, en baisse de 2,7 % par rapport au premier trimestre 2021. Malgré les incertitudes, le groupe a maintenu, mercredi 27 avril 2022, ses perspectives financières pour l'année en cours avec une marge opérationnelle prévue entre 5 et 6 %.

 

La baisse de la production automobile mondiale (-4 %, selon S&P Mobility), particulièrement soutenue en Europe (-18,2 %), où Plastic Omnium réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires, a fortement perturbé l'activité de l’équipementier.

 

Le chiffre d'affaires a chuté de 16,7 % sur le vieux continent. L’arrêt des chaines de production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs et la guerre en Ukraine "a été particulièrement prononcée pour Plastic Omnium en France (Stellantis, Renault), en Allemagne et en Europe de l'Est (Volkswagen, Daimler, BMW)", a précisé le groupe dans un communiqué.

 

"Le mois de mars et la guerre en Ukraine ont diminué considérablement l'avance que nous avions acquise en janvier et février", a expliqué lors d’une conférence devant des analystes la directrice financière du groupe Kathleen Wantz-O’Rourke.

 

A lire aussi : Retour aux bénéfices pour Plastic Omnium

 

Ailleurs dans le monde, le groupe a mieux résisté. En Amérique du Nord, Plastic Omnium "surperforme", comme en atteste le chiffre d'affaires en hausse de 9,7%, grâce à "une meilleure allocation des semi-conducteurs aux constructeurs présents en Amérique du Nord, et en particulier chez General Motors au Mexique", détaille le communiqué.

 

En Asie (hors Chine), le chiffre d'affaires bondit de 7,7 % porté par l’Inde et la Thaïlande. La Chine (seul marché où la production automobile a augmenté), l'activité de Plastic Omnium résiste bien grâce aux co-entreprises qui "affichent une croissance très soutenues" et permettent d'atteindre une hausse de 2,7 % du chiffre d’affaires. Un début de confinement à Shenyang (nord-est) et les Jeux olympiques ont cependant ralenti l'activité  du groupe liée aux réservoirs, dans le pays.

 

Le groupe s'est également félicité de nombreux succès commerciaux "notamment dans l'hydrogène" pour la construction de réservoirs en France ou aux Etats-Unis, un secteur qui "jouera un rôle clef à moyen terme", selon Kathleen Wantz-O’Rourke.

 

Le groupe a enfin défendu ses prises de position dans la mobilité électrique en se félicitant de l'ouverture de "négociations exclusives pour l'acquisition d'Actia Power, fournisseur de solutions prioritairement pour la mobilité électrique lourde." (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle