S'abonner
Industrie

Le Brexit pourrait avantager les constructeurs chinois sur le marché anglais

Publié le 23 juin 2023

Par Catherine Leroy
4 min de lecture
Au 1er janvier 2024, les voitures électriques européennes seront taxées à hauteur de 10 % quand elles entreront sur le marché anglais. Cette règle issue des accords du Brexit devrait bénéficier aux constructeurs chinois qui n'auront pas à la subir.
Brexit et industrie automobile
Au 1er janvier 2024, les voitures électriques européennes seront taxées à hauteur de 10 % quand elles entreront sur le marché anglais.
Au 1er janvier 2024, les droits de douane entre le Royaume-Uni et l'Union européenne vont-ils grimper à 10 % ? C'est toute l'inquiétude des industriels automobiles. Ces derniers s'alarment aujourd'hui de l'absence de règlement de ce dossier qui pourrait mettre à mal les échanges entre les deux parties.   Jusqu'au 1er janvier 2024, les accords du Brexit prévoyaient une exonération réciproque des droits de douane pour un véhicule électrique à condition que la batterie ainsi que certains matériaux critiques de ces batteries soient produits ou assembl[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle