S'abonner
Industrie

Dunkerque pourrait accueillir une nouvelle usine de batteries

Publié le 9 mai 2023

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après Verkor, la ville de Dunkerque (59) pourrait accueillir une nouvelle usine de batteries. Le projet est porté par le taïwanais ProLogium et l'investissement atteindrait 5,2 milliards d'euros. La production débuterait dès 2026.
Vincent Yang, fondateur et PDG de ProLogium Technology, et Yann Vincent, PDG d’ACC, le 17 octobre 2022 à l'occasion de la signature d'un accord entre les deux sociétés. ©ACC

Après Verkor, la ville de Dunkerque (59) pourrait accueillir une autre usine de batteries. C'est en effet, ce qu'il ressort des travaux de de la Commission nationale du débat public (CNDP). Cela porterait à quatre le nombre de sites de production de batteries en France.

 

Le groupe taïwanais ProLogium envisage de construire deux sites "de production massive de batteries électriques solides sur le grand port maritime de Dunkerque", selon l'annonce de concertation préalable publiée par la CNDP et médiatisée jeudi par le magazine Challenges.

 

Le projet, estimé "à 5,2 milliards d'euros", vise une capacité de production susceptible à terme "d'équiper 500 000 à 750 000 véhicules électriques par an". La production pourrait débuter dès 2026.

 

A lire aussi : CATL promet une rupture technologique

 

ProLogium travaille notamment sur les batteries solides qui sont censées pallier plusieurs limites des batteries lithium-ion actuelles : plus d'autonomie, plus de sécurité, moins d'incendies, et un temps de charge plus rapide.

 

La société taiwanaise a d'ailleurs signé un accord avec ACC pour accélérer le développement de ces accus prometteurs. ProLogium, contacté par l'AFP, n'a pas souhaité faire de commentaires.

 

Déjà trois usines dans les Hauts-de-France

 

Pour l'heure, en France, il y a trois projets d'usines de batteries lancés en France. La première, qui va débuter sa production cette année, est celle d'ACC (coentreprise de Stellantis, TotalEnergies et Mercedes-Benz) à Douvrin (62).

 

Elle sera suivie de l'usine du groupe sino-japonais AESC-Envision à Douai (59), qui produira pour Renault à partir de début 2025, puis de celle de Verkor, à Dunkerque, qui produira à partir de mi-2025, majoritairement pour Renault également.

 

Le président Emmanuel Macron est attendu à Dunkerque vendredi 12 mai 2023, selon l'Elysée, dans le cadre d'un déplacement sur la réindustrialisation du pays. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle