S'abonner
Industrie

CATL promet une rupture technologique

Publié le 21 avril 2023

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Le premier fabricant mondial de batteries pour véhicules électriques vient d'en dévoiler une à matière condensée. Une technologie qui permet de doubler la densité énergétique. De quoi séduire l'aviation civile mais aussi l'automobile. D'ailleurs, la production de masse pour les véhicules sera lancée dès cette année.
Le chinois CATL annonce une batterie à matière condensée qui affiche une densité énergétique doublée. ©CATL

Le géant chinois des batteries CATL a dévoilé, mercredi 19 avril 2023, une batterie à matière condensée. En plus de pouvoir être utilisée dans l'aviation civile, CATL a indiqué que cette technologie serait également lancée dans une version pour automobiles et qu'elle ferait l'objet d'une production de masse dès cette année.

 

"Le lancement de cette technologie de pointe franchit les limites qui ont longtemps restreint le développement des batteries et va offrir un nouveau scénario d'électrification axé sur un haut niveau de sécurité et un poids faible", a affirmé la société dans un communiqué. La densité énergétique de cette nouvelle batterie serait 500 Wh/kg, contre 255 Wh/kg pour la batterie la plus puissante que CATL propose actuellement.

 

A lire aussi : CATL inaugure sa première usine européenne de batteries

 

"Nous pensons que les batteries condensées auront un impact positif et de grande envergure pour atteindre la neutralité carbone", a déclaré le directeur scientifique de CATL, Wu Kai, lors d'une conférence de presse.

 

La société avait annoncé mardi que ses activités de cœur de métier seraient neutres en matière d'émission de CO2 d'ici à 2025, les autres activités devant y arriver en 2035. Son usine Yibin dans la province de Sichuan, au sud-ouest de la Chine, a été certifiée comme la première usine mondiale zéro carbone l'an passé.

 

"Nous pensons que la neutralité carbone est une bonne chose pour l'ensemble de l'humanité", a affirmé à l'AFP un responsable de CATL. Selon ce spécialiste, d'autres entreprises chinoises pourraient bientôt en faire autant.

 

Il a rappelé que la Chine elle-même s'était engagée à atteindre un pic d'émissions de carbone en 2030 et la neutralité carbone d'ici à 2060. (avec AFP)

 

©CATL

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle