S'abonner
Industrie

Verkor choisit Dunkerque pour sa gigafactory

Publié le 2 février 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La start-up grenobloise soutenue par Renault, Schneider Electric et Arkema a annoncé avoir choisi la ville de Dunkerque (59) pour implanter sa première usine de batteries pour véhicules électriques. Verkor débutera la production en 2025.
La construction de l'usine de batteries de Verkor à Dunkerque (62) débutera en 2023.

Le nord de la France confirme son attractivité aux yeux des fabricants de batteries pour véhicules électriques. Et pour cause, Verkor a officialisé, mardi 1er février 2022, le choix de Dunkerque (59) pour bâtir sa première usine. La start-up grenobloise soutenue par Renault, Schneider Electric et Arkema y produira des cellules de batterie bas-carbone.

 

La construction de l'usine sur un site de 150 hectares doit débuter en 2023, après un processus de consultation publique. La recherche et le développement resteront basés à Grenoble, a précisé Verkor.

 

Il s'agit du troisième investissement de la sorte dans les Hauts-de-France. La région compte en effet le site du sino-japonais AESC/Envision dans le pôle "Electricity" de Renault, près de Douai (59), et celle de Stellantis et de TotalEnergies à Douvrin (62), où la production doit commencer en 2023.

 

A lire aussi : Renault avec Envision et Verkor pour ses batteries

 

Selon la région Hauts-de-France, l'installation représente "un investissement total de 2,5 milliards d'euros et un potentiel à terme de près de 2 000 emplois directs et 5 000 emplois indirects". Plus précisément, 800 emplois directs sont attendus pour ce qui est présenté comme "la première phase du projet". Puis, à horizon 2028-2030, l'usine de Verkor pourrait avoir un potentiel d'environ 2 000 emplois directs et 5 000 emplois indirects.

 

50 GWh en 2030

 

Le projet prévoit des batteries "à faible teneur en carbone et à haute performance", donc pour des véhicules sportifs et haut-de-gamme, comme les futures Alpine électriques de Renault, fabriquées en Normandie. La première livraison de batteries de l'usine de Dunkerque est prévue pour juillet 2025, avec une capacité qui doit évoluer de 16 gigawattheures (GWh) en 2025 à 50 GWh en 2030, soit de quoi équiper plusieurs centaines de milliers de véhicules électriques chaque année.

 

Alors que l'Europe vise 25% de la production mondiale de batteries à l'horizon 2030 contre 3% en 2020, pour rattraper son retard sur la Chine et protéger son industrie automobile, des dizaines de projets d'usines de batteries ont été annoncés sur le continent. Le groupe de batteries électriques Northvolt a révélé, fin décembre 2021, avoir lancé la production de la première "giga-usine" d'un groupe européen, en Suède. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle