S'abonner
Industrie

Bridgestone a réalisé un exercice 2022 record

Publié le 16 février 2023

Par Romain Baly
3 min de lecture
Dans un contexte pourtant perturbé par de multiples hausses des coûts, Bridgestone a généré en 2022 un chiffre d'affaires historique évalué à 28,7 milliards d'euros. Le fruit d'une politique commerciale réévaluée.
Bridgestone
Le groupe Bridgestone a vu son chiffre d'affaires bondir de 27 % sur un an au cours de l'année 2022. ©Bridgestone

Deux jours après Michelin qui a fait état d'un bilan annuel globalement satisfaisant, c'est au tour de l'autre grand leader du monde du pneumatique de dévoiler ses résultats. Le géant japonais Bridgestone a partagé un solide bilan, porté par des ventes record, et s'est montré optimiste pour cette année, ne prévoyant qu'un effet passager du ralentissement économique mondial sur ses activités.

 

Son exercice 2022 a été mouvementé, avec l'envolée des cours du pétrole et d'autres matières premières dans le sillage de la guerre en Ukraine, et les perturbations sur les chaînes d'approvisionnement dans l'automobile liées aux confinements chinois et à la pénurie de semi-conducteurs.

 

Lire aussi : Bridgestone stoppe ses activités en Russie

 

Bridgestone s'est aussi désengagé l'an dernier du marché russe après le début de la guerre en Ukraine, et il a commencé à sentir au second semestre les ralentissements économiques aux États-Unis et en Europe dans le segment des pneus de remplacement.

 

La hausse des prix comme planche de salut

 

D'un autre côté, le groupe a pu reporter sur ses prix de vente la hausse de ses coûts de matières premières. Il a aussi profité d'effets de change positifs liés à la chute du yen, et d'un début d'amélioration de la production automobile au second semestre, qui a dopé son activité dans les pneus de première monte. Il a ainsi réalisé au quatrième trimestre ses meilleures performances de l'année, tant en termes de bénéfices que de ventes.

 

Sur l'ensemble de 2022, son chiffre d'affaires a atteint 4 110,1 milliards de yens (28,7 milliards d'euros au cours actuel), un niveau record pour Bridgestone et représentant un bond de 27 % sur un an. Son bénéfice opérationnel ajusté a lui aussi fortement progressé (+22 %).

 

1 % de croissance pour 2023

 

En revanche, son bénéfice net annuel a reculé de 24 % à 300,4 milliards de yens (2 milliards d'euros), victime d'un effet de comparaison défavorable avec 2021. En effet, lors de cet exercice, un important gain exceptionnel lié à la vente de sa filiale Firestone Building Products au suisse Holcim avait fait monter ce chiffre.

 

Bridgestone parie sur une croissance de 11,5 % de son bénéfice net en 2023, à 335 milliards de yens, ainsi que sur une hausse de 6 % de son bénéfice opérationnel ajusté et de 1 % de ses ventes, à 4 150 milliards de yens, bien qu'il anticipe une remontée du yen face au dollar et à l'euro.

 

Dans son principal segment d'activité, les pneus "premium", la demande a faibli depuis le quatrième trimestre 2022 sous l'effet du ralentissement économique mondial, mais elle devrait redevenir "solide" à partir du deuxième trimestre de cette année, prédit le groupe. (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle