S'abonner
Distribution

Saab en reconquête…

Publié le 23 mars 2007

Par David Paques
8 min de lecture
Après quelques années difficiles, Saab souhaite aujourd'hui retrouver la confiance de ses clients et de son réseau. Sur un marché Premium en déclin l'an dernier de 4,2 %, la marque suédoise a clôturé l'année 2006 en progression de 12,4 %. Une évolution que Saab n'avait plus...
...connu depuis 2001. "Sans grande nouveauté, c'est une belle performance", se félicite Philippe Van Der Meulen, directeur des ventes et du marketing de Saab France. La fierté relative affichée par la direction commerciale française n'est pas ici malvenue. A Argenteuil, au siège de la filiale, on mesure en effet combien cette tendance est positive. Ces dernières années, la morosité et le doute prévalaient au sein de la filiale de General Motors. Les faibles investissements consentis par GM dans Saab depuis son acquisition faisaient craindre une cession rapide. GM pointé du doigt Pourtant en 1989, lorsque GM s'impose devant Fiat pour acquérir Saab, l'euphorie gagne le réseau. Les ventes françaises décollent et franchissent la barre des 3 000 unités annuelles à la fin des années 90. En 2001, Saab enregistre même 3 700 immatriculations. Devant tant de succès, le réseau doit suivre et les investissements commencent. Notamment avec le lancement du concept "Saab Unlimited", en 2002. Un label de site "Premium" qui coûtera entre 300 000 et 600 000 euros d'investissements selon la concession. "Je suis Unlimited depuis 2003. A l'époque, j'avais investi en tablant sur un certain volume. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, je suis loin du compte", témoigne Monsieur Tadek, président-directeur général de Seda-Tadek Automobiles à Salon de Provence. Comme lui, d'autres membres du réseau investissent dans le concept. Mais les volumes tardent à venir. Plutôt ennuyeux, lorsque le système de rémunération des concessionnaires incite fortement les sites à stocker pour obtenir les primes. "L'investissement dans le concept Unlimited se veut rentable à partir d'une centaine de véhicules écoulés par an. Il est par nature réservé à quelques distributeurs situés dans de grandes agglomérations", précise Philippe Van Der Meulen. Si Saab n'affiche qu'une trentaine de concessionnaires Unlimited, c'est pourtant l'ensemble du réseau [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle