S'abonner
Constructeurs

RRG annonce la cession de huit nouveaux sites en 2022 et 2023

Publié le 26 janvier 2022

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
La filiale de distribution de Renault cèdera huit succursales supplémentaires dans les deux années à venir en France. Au total, ce sont donc 26 sites qui passeront dans les mains d'investisseurs privés en trois ans.
RRG se sépare de huit sites supplémentaires (ici la concession de RRG Le Havre) en 2022 et 2023.
RRG se sépare de huit sites supplémentaires (ici la concession de RRG Le Havre) en 2022 et 2023.

[Mis à jour le 27 janvier]

 

Renault Retail Group n'en a pas encore terminé avec son redressement. Le constructeur a, en effet, présenté en Comité social et économique central (CSEC), le mercredi 26 janvier 2022, un nouveau plan pour céder huit établissements supplémentaires dans les deux années à venir.

 

Cette année, les sites du Havre (76), Rouen (76), Angers (49), Le Mans (72), Tours (37) et Loches-Chinon (37) passeront entre les mains d'investisseurs privés. En 2023, ce sera également le cas pour ceux de Caen (14) et Brest (29). Selon Renault, des repreneurs en mesure d'assurer la poursuite de l'activité et un maintien de l'emploi ont déjà été identifiés mais plusieurs possibilités sont encore envisagées.

Ainsi, des discussions sont entamés avec les groupes Gueudet, Gemy et Mary pour l'établissement du Havre. Les trois mêmes investisseurs privés sont également en lice pour la reprise de l'établissement de Rouen. Les groupes Guilmault, Gemy et Mary se positionnent également pour l'établissement du Mans. Pour celui d'Angers, les potentiels repreneurs sont les groupes Guimault et JRA. Celui de Loches-Chinon pourrait tomber dans l'escarcelle de LWarseman, Gemy et Mary tandis que celui de Tours intéresse également les groupes LWarseman, Gemy et Mary.

Trois années de restructuration

 

La restructuration de RRG a débuté en 2020 après deux années de pertes financières (202 millions d'euros en 2018 et 41 millions d'euros en 2019). En pleine crise financière, le groupe n'a d'autres choix que de vendre afin de dégager du cash.

 

A lire aussi : Quels distributeurs se sont portés acquéreurs des sites RRG ?

 

A cette époque, Olivier Baraille, alors président de RRG, expliquait : "Nous avons présenté aux collaborateurs notre projet d'évolution du périmètre en 2019 et la feuille de route que nous souhaitons mettre en œuvre pour les années à venir. Nous devons préparer RRG à l'avenir de la distribution automobile."

 

94 sites composaient, à cette date, l'entité RRG. Une première salve de dix ventes est alors actée pour 2020. Un an plus tard, en mars 2021, un nouveau plan est annoncé portant cette fois sur huit sites.

 

Avec cette nouvelle annonce, ce sont donc 26 concessions RRG qui auront quitté le giron du constructeur, portant ainsi le total de 94 à 68 sites dans l'Hexagone.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle