S'abonner
Distribution

Michel Depieds Groupe MBAS : “J’aime être à contre-courant”

Publié le 11 novembre 2005

Par Tanguy Merrien
7 min de lecture
En douze années à la tête du groupe MBAS, Michel Depieds est devenu un spécialiste Volvo en sachant rester exclusif. Atypique, personnage attachant, le distributeur aime faire ce qu'il veut. Les résultats obtenus jusque-là lui donnent raison. "Tout homme qui dirige,...
En douze années à la tête du groupe MBAS, Michel Depieds est devenu un spécialiste Volvo en sachant rester exclusif. Atypique, personnage attachant, le distributeur aime faire ce qu'il veut. Les résultats obtenus jusque-là lui donnent raison.
"Tout homme qui dirige,...
En douze années à la tête du groupe MBAS, Michel Depieds est devenu un spécialiste Volvo en sachant rester exclusif. Atypique, personnage attachant, le distributeur aime faire ce qu'il veut. Les résultats obtenus jusque-là lui donnent raison. "Tout homme qui dirige,...
...qui fait quelque chose, a contre lui, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien". Cette devise de Jean Clarétie, libre penseur du début du 20e siècle, est accrochée au mur du bureau de Michel Depieds, dirigeant du groupe MBAS, qui distribue la marque Volvo à Mantes et à Maurepas (78) en région parisienne. Pour lui, la phrase est celle qui correspond le mieux à sa personnalité et à sa façon de penser. Il n'hésite d'ailleurs pas à la faire lire à celui ou celle qui pénètre dans son bureau. La personnalité et le charisme de l'homme en font quelqu'un d'attachant et sa façon de voir les choses le distingue comme un personnage à part dans la profession. Il faut reconnaître que son parcours est atypique même s'il reconnaît qu'il "est un pur produit du milieu automobile". Au départ, Michel Depieds n'avait pas l'intention de faire carrière dans la distribution, puisqu'il entame un parcours de prothésiste dentaire ! "Mais au bout de deux ans, j'ai rapidement opté pour un poste de commercial dans un milieu qui me passionnait : l'automobile." Il multiplie alors les postes et les expériences. Il débute chez un concessionnaire Volkswagen en région parisienne en tant qu'aide vendeur puis devient à 27 ans chef des ventes. Le virus de la distribution automobile ne le quittera désormais plus. Il passe "de l'autre côté de la barrière" en rejoignant le réseau BMW comme chef de région à Lyon puis à Paris avant de d'entrer chez Alfa Romeo pour diriger la zone Ile-de-Fran[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle