S'abonner
Distribution

Les concessionnaires suisses VW dans le viseur

Publié le 23 mai 2013

Par Tanguy Merrien
< 1 min de lecture
La Commission de la concurrence suisse (Comco) suspecte cinq distributeurs Volkswagen d’avoir passé des accords illicites sur les prix des voitures. C’est le groupe Amag, importateur de la marque allemande, qui s’est auto-dénoncé, espérant bénéficier d’un assouplissement des sanctions.

La Commission de la concurrence suisse (Comco) a cinq distributeurs Volkswagen dans le viseur. Celle-ci suspecte en effet les cinq opérateurs de la marque allemande de s’être entendu "sur les rabais et les réductions forfaitaires à accorder lors de la vente de voitures neuves".

La Comco a annoncé l'ouverture de cette enquête jeudi dernier dans un communiqué. C'est le groupe de distribution Amag qui s'est dénoncé en signalant au gendarme de la concurrence ces possibles accords sur les prix, a affirmé un porte-parole du groupe de distribution, pour des faits concernant sa propre division Amag Retail. Amag a affirmé qu'il "aidera la Comco dans son enquête par tous les moyens à sa disposition".

Le groupe de distribution s'est également engagé à "adopter un comportement conforme à la loi, éthique et correct". En effet, en choisissant l'auto-dénonciation ou en coopérant, une entreprise peut profiter d'un assouplissement des sanctions à son égard.

Ce n'est pas la première fois que la Comco s'intéresse au marché automobile. Le gendarme de la concurrence suisse a infligé  l'année dernière une amende salée, de 156 millions de francs (123 millions d’euros), au constructeur BMW, pour entrave aux importations directes et parallèles.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle