S'abonner
Distribution

Le Top 10 Opel change de visage

Publié le 23 mars 2007

Par Tanguy Merrien
4 min de lecture
En six ans, le top 10 des distributeurs Opel a évolué. Ceux-ci pèsent toujours autant dans la marque mais vendent cependant moins de véhicules. Ils ont en outre largement investi dans le multimarquisme. La distribution d'Opel en France est l'une des moins concentrée parmi...
...les marques généralistes. Aux plaques géographiques détenues par des groupes puissants, Opel a préféré une multitude d'entreprises familiales de taille moyenne, souvent plus investies dans la satisfaction de leurs clients. Mais ce choix a aussi ses inconvénients, notamment une fragilité plus grande aux aléas du marché. En cas de difficulté financière ou de départs à la retraite des chefs d'entreprise, Opel a recherché des repreneurs "en favorisant la compétence locale" mais également en se tournant vers les grands groupes souvent incontournables et de plus en plus opportunistes. C'est ainsi qu'en 6 ans, de fin 2000 à fin 2006, le réseau s'est un peu concentré, passant de 193 à 151 investisseurs, pour 295 sites primaires, soit à peine deux sites par investisseur en moyenne. Pour comparaison, Ford comptait 154 investisseurs pour 365 sites primaires à fin 2000. A noter encore que 41 % des investisseurs [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle