S'abonner
Distribution

La mobilité pourrait peser jusqu'à un quart des profits d'une concession

Publié le 11 octobre 2018

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Alors que la mobilité sous toutes ses formes se développe, les distributeurs et les marques automobiles sont bien décidés à ne pas laisser le terrain de jeu aux start-up. Et pour cause : le business pourrait représenter jusqu'à 25 % du profit d'une concession.
En Europe, Renault teste 200 projets de nouveaux formats de distribution.
En Europe, Renault teste 200 projets de nouveaux formats de distribution.
  Les offres de services et de mobilité se multiplient mais, pour l'instant, les acteurs traditionnels que représentent les distributeurs automobiles n'y sont pas réellement intégrés. La place est occupée par des start-up dont les applications permettent de répondre aux besoins des clients, que ce soit en termes d'autopartage ou de covoiturage. Des loueurs de courte durée s'immiscent dans le mouvement comme le montre le partenariat lancé entre Renault et Ada pour l'offre Moov&[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle