S'abonner
Distribution

Hervé Miralles : "Avec le CRVO, nous allons atteindre une rotation très inférieure à 10 jours"

Publié le 23 septembre 2020

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Le groupe Emil Frey France a ouvert le plus grand centre de reconditionnement de véhicules d'occasion en France à Ingrandes (86). A terme, plus de 30 000 véhicules seront rénovés dans cette usine avant que trois autres centres ne soient créés. Hervé Miralles, président du groupe, nous explique son fonctionnement et ses objectifs.
Hervé Miralles, président du groupe Emil Frey France.


Journal de l'Automobile : Vous avez décidé de créer un centre de reconditionnement de véhicules d'occasion (CRVO) à Ingrandes. Quels sont les objectifs et quelle est sa mission par rapport au reconditionnement en concessions ?

Hervé Miralles : Nous avions un reconditionnement des véhicules d’occasion qui se déroulait dans l’ensemble de nos affaires et donc de façon séparée avec des standards qui n’étaient pas forcément identiques et surtout avec des outils différents. L’objet du CRVO est d’uniformiser l’ensemble du processus de rénovation VO pour fournir un meilleur service client. La digitalisation, selon nous, repose sur quelques piliers qui vont au-delà d’un outil tel qu’un site internet. C’est avant tout la qualité de la préparation que nous devons aux clients. Car à une qualité de véhicule et à une qualité de préparation, correspond un prix. Nous devons donner à nos clients l'assurance que les véhicules sont bien rénovés, avec une totale transparence, en fonction d’un standard communiqué et un niveau de qualité excellent.

 

J.A. : Quel est le volume d’entrée des véhicules depuis l’ouverture du CRVO et quel sera le volume en année pleine ?

H.M. Le site a ouvert en août 2020 avec les véhicules d'occasion de 4 concessions pour roder le process. Aujourd’hui, nous intégrons les véhicules de 16 concessions, soit plus de 1 500 véhicules traités. Nous aurons fini la montée en puissance en décembre prochain avec les 44 concessions de la grande région Ouest pour un volume de véhicules d’occasion de l’ordre de 30 000 unités par an. Nous sommes dans nos prévisions.

 

J.A. : Quels sont les gains attendus ?

H.M. : En lançant ce process industriel de rénovation, nous allons gagner à la fois sur les coûts de rénovation mais aussi en temps d'immobilisation car le véhicule ne sera pas encore revenu en concession qu'il sera déjà en vente sur internet. Nous allons atteindre une rotation très inférieure à 10 jours avec une mise à la vente qui doit être inférieure à 8 jours et une économie dans les frais de remise en état d'au moins 15 %. 

 

J.A. : Est-ce un schéma reproductible dans d’autres régions et allez-vous répartir d’autres CRVO en France ?

H.M. : Oui, autant que le nécessite notre périmètre. Nous estimons que nous ouvrirons 3 autres centres. Nous travaillons sur le mapping de l’ensemble de nos affaires et les volumes pour localiser ces centres au meilleur endroit en matière logistique.  

 

J.A. : Quel est le montant investi ?

H.M. : C’est une somme supérieure à 3 millions d’euros pour l’investissement en locaux et matériel.

 

J.A. : Comment avez-vous travaillé avec BCAuto Enchères sur ce projet ?

H.M. : C'est un partenaire de longue date avec lequel nous avons créé une co-entreprise sur ce projet à 50-50. Nous travaillons avec BCA depuis de nombreuses années et nous avons monté avec eux des outils et des modes de coopération qui nous aident à avancer mutuellement dans le business du VO. Ce n’est pas juste une coopération mais un partenariat gagnant-gagnant.

 

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Hervé Miralles dans le Journal de l'Automobile du mois d'octobre. Le président du groupe emil Frey France sera présent aux Etats Majors du Véhicules d'Occasion (EMVO), organisés par le Journal de l'Automobile, le 14 octobre au pavillon Dauphine. Inscrivez-vous ici pour participer aux EMVO.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle