S'abonner
Distribution

Entretien avec Juan Antonio Sanchez Torres, Président de GANVAM

Publié le 10 octobre 2003

Par Tanguy Merrien
4 min de lecture
"Des réseaux pas assez rentables" Le Journal de l'Automobile : Quelle est la situation actuelle des réseaux en Espagne ?Juan Antonio Sanchez Torres : La situation...
...est beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît. Si certaines marques ont pu arriver à un accord avec leurs concessionnaires, elles ne représentent qu'une minorité puisque la plupart des contrats ne sont pas signés (*) Beaucoup de réseaux ne sont pas conformes aux nouveaux contrats. Les constructeurs sont très exigeants envers les concessionnaires. Ceux-ci se sont enfin réveillés, un peu tardivement, pour essayer de parvenir à un accord avec les constructeurs. Rien n'est encore fait, il va falloir discuter pour arriver à un résultat concret. J.A. : La mise en place des nouveaux contrats n'a-t-elle pas pris du retard ?J.-A.S.T. : Tout va dépendre des discussions entre d'un côté les différents groupements de concessionnaires et de l'autre les constructeurs. Mais il faut savoir que certaines marques ont des exigences surélevées auxquelles beaucoup de concessionnaires ne pourront fa[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle