S'abonner
Constructeurs

Distribution automobile : Ford laisserait tomber le contrat d'agent

Publié le 8 avril 2024

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
Depuis mars 2023, Ford teste le modèle de contrat d'agent auprès de son réseau de distribution aux Pays-Bas. Mais visiblement, cette phase de laboratoire ne semble pas concluante. Et le constructeur pourrait abandonner l'idée de modifier ses contrats dans un contexte de remise en cause de la feuille de route sur l'électrification.
contrat d'agent Ford Europe
Depuis mars 2023, Ford teste le modèle de contrat d'agent auprès de son réseau de distribution aux Pays-Bas. Mais visiblement cette phase de laboratoire ne semble pas concluante. Et le constructeur pourrait abandonner l'idée de modifier ses contrats dans un contexte de remise en cause de la feuille de route sur l'électrification.(©adobestock.com / dvoevnore)

Ford va-t-il siffler la fin du test pour le modèle de contrat d'agents ? L'information aurait fuité chez nos confrères d'Automotive News. Pour l'instant, le constructeur n'a pas encore confirmé cette décision, mais il ne l'a pas démentie non plus ! Il est vrai que la phase d'apprentissage et de mise en place de ce contrat d'agent ne semble pas porter ses fruits.

 

Pire, l'expérience montrerait l'échec de sa mise en place. "On ne s'improvise pas aussi facilement sur la partie front office de la distribution", nous avoue une source proche du constructeur. "Il faut bien reconnaître que ce contrat d'agent nous oblige à apprendre un métier qui auparavant était délégué au réseau."

 

A lire aussi : Jaguar Land Rover abandonne finalement le contrat d'agent au Royaume-Uni

 

Gérer les stocks, traiter les tâches administratives, intégrer les bons de commandes avec toutes les options possibles, prendre en compte les changements d'avis des clients... nécessitent un savoir-faire que visiblement les systèmes informatiques des constructeurs ne semblent pas savoir gérer. D'autant que dans le cadre du contrat d'agent, les constructeurs doivent désormais s'atteler à traiter les données personnelles des clients, que vraisemblablement, peu d'acteurs sont en capacité de gérer.

 

Un an de test aux Pays-Bas

 

C'est ce qui ressort en tout cas de cette première année d'expérience aux Pays-Bas, où le constructeur avait décidé de vérifier l'impact de ce modèle contractuel. Le choix des Pays-Bas n'avait pas été fait au hasard. Petit marché automobile, faible nombre d'investisseurs, les Pays-Bas offraient également cette particularité d'afficher un taux de leasing assez important. En parallèle, c'est l'un des marchés européens où la part de l'électrique a le plus progressé.

 

En 2023, les véhicules 100 % électriques ont représenté 30,8 % des ventes totales dans le pays européen. Soit une augmentation de 7,5 points par rapport à 2022. Avec les modèles hybrides rechargeables et hybrides, la part des véhicules électrifiés passe à 67, 9 %. Dans le même laps de temps, les voitures ne représentent plus que 30,4 % du marché, tandis que le diesel disparaît presque du paysage avec 1,1 % des ventes.

 

"Cette structure de marché pourrait être celle des marchés allemand, français, espagnol et italien à moyen terme. Les Pays-Bas vont donc nous servir de laboratoire", expliquait Louis-Carl Vignon, PDG de Ford France au Journal de l'automobile en mai 2022.

 

A lire aussi : Aux Pays-Bas, Ford va piloter un contrat d’agent commercial dès 2023

 

Électrification et contrat d'agent

 

Sans lier explicitement véhicule électrique et contrat d'agent, le constructeur reconnaît qu'il existe une connexion évidente. Lien remis en cause par la réflexion actuelle des constructeurs sur la feuille de route de l'électrification.

 

A lire aussi : Luca de Meo catapulte l'automobile dans le débat des européennes

 

Ce lien repose sur un nombre de modèles moins important dans la gamme, avec moins de finitions et un nombre d'options plus réduit. Ainsi, le nouveau Ford Explorer, dont les carnets de commandes sont ouverts depuis quelques jours, affiche deux motorisations, deux finitions et six couleurs. Une sobriété dans la gamme qui laissait penser à une gestion plus facile des commandes et des clients.

 

Les doutes sur cette feuille de route du véhicule électrique ne facilitent pas la transformation du modèle de distribution. Le réseau Ford en Allemagne devait entamer également un test cette année. Test qui a été reporté pour 2025, à moins que les contrats d'agents ne soient purement et simplement annulés.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle