S'abonner
Distribution

D’Ieteren réduit la voilure

Publié le 28 septembre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après quatre mois de négociations infructueuses et un référendum rejeté, le premier distributeur belge vient d'annoncer la fermeture de deux sites. Une décision qui devrait toucher 103 emplois.
D'Ieteren va fermer deux sites d'ici la fin de l'année 2021.
D'Ieteren va fermer deux sites d'ici la fin de l'année 2021.

D’Ieteren poursuit sa réorganisation. Après quatre mois de discussion avec les syndicats et un referendum - rejeté - le 22 septembre 2021, le premier groupe de distribution de Belgique vient d'annoncer la fermeture de deux sites d'ici le 31 décembre prochain.

 

Il s'agit du D’Ieteren Center Mail d'Ixelles et de la carrosserie Wondercar de Drogenbos. Deux sites structurellement déficitaires, selon le groupe. "Cette intention pourrait impacter 103 emplois sur un effectif total de 386 dans l’ensemble des D’Ieteren Centers" explique-t-il dans un communiqué.

 

A lire aussi : D’Ieteren Auto va supprimer 211 emplois

 

"Le projet visant à mettre les D’Ieteren Centers sur le chemin de la rentabilité est vital pour poursuivre les investissements nécessaires face aux défis qui nous attendent du fait notamment de l’électrification des véhicules, la baisse des kilomètres parcourus ou encore les nombreuses restrictions à l’usage de la voiture imposées à Bruxelles", explique Didier Fenix, directeur général D’Ieteren Centers, qui poursuit : "nous n’avons pas ménagé nos efforts, tout au long de ces 4 derniers mois, allant jusqu’à proposer une distribution significative des bénéfices à notre personnel dès l’atteinte de la rentabilité. Notre intention de fermeture des deux sites structurellement déficitaires découle de l’impossibilité de négocier avec la Délégation Syndicale. Nous sommes conscients de l’émotion que cette intention suscite auprès de nos collaborateurs et de leurs proches. Nous mettons par ailleurs tout en œuvre pour préserver le service à la clientèle en ces temps difficiles."

 

A lire aussi : D’Ieteren plonge avec le marché belge

 

Cette annonce faite à l'occasion d'un Conseil d’entreprise extraordinaire marque aussi le début de ce processus de fermeture qui compte une phase d’information et de consultation liée à la loi Renault.

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle