S'abonner
Distribution

Carnext arrête le VO à particulier aux Pays-Bas et en Italie

Publié le 9 novembre 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La plateforme de vente en ligne de voitures d'occasion a annoncé mettre fin à ses activités de commerce BtoC aux Pays-Bas, son fief, et en Italie. Carnext continue pour l'heure de répondre à la demande en France. Mais pour combien de temps ?
Pour l'heure, Carnext poursuit ses activités BtoC en France, en Espagne et au Portugal.

Encore deux autres marchés. Après avoir sifflé la fin des activités de vente de voitures d'occasion à particulier en Allemagne et en Norvège, en septembre dernier, Carnext annonce faire de même dans deux autres pays. L'ex-filiale de remarketing de LeasePlan va fermer ses points de vente BtoC aux Pays-Bas, son fief, et en Italie, selon une information repérée par nos confrères du site AIM Group.

 

C'est par un message publié sur ses pages internet locales que le groupe néerlandais a expliqué à ses clients sa volonté de cesser les transactions à particulier pour se concentrer à chaque fois sur les ventes à professionnels. Ce qui n'est pas sans rappeler la méthode utilisée outre-Rhin il y a quelques semaines.

 

Tout indique, pour le moment, que les ventes se poursuivent en France, en Espagne et au Portugal. Autant de filiales de Carnext où plus d'un demi-millier de véhicules d'occasion s'affichent en ligne à la vue de tous les acheteurs. L'entreprise acquise par le groupe Constellation, il y a tout juste un an, n'a rien communiqué au sujet de ces trois pays.

 

A lire aussi : Aramis Group reprend Cazoo Trading Italy

 

Cependant, le stock peut paraître bien faible en face des compétiteurs. Qu'il s'agisse d'Aramis Group et de ses différentes filiales, de Bynco aux Pays-Bas, de Cinch au Royaume-Uni ou encore de Smyle (AutoScout24) en Allemagne, toutes ces plateformes proposent plusieurs milliers de véhicules d'occasion. Ce qui pose la question de l'avenir des filiales de Carnext, dès lors que même le point de vente historique baisse le rideau.

 

Cette mesure intervient dans un contexte automobile rendu difficile par la pénurie de véhicules neufs. La prolongation des contrats de location par les entreprises limite les ressources des plateformes de recommercialisation. Un phénomène qui a eu raison de Cazoo en Europe continentale et qui met désormais à mal Carnext, dont nous avions observé, depuis le premier trimestre 2022, l'arrêt de la communication.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle