S'abonner
Distribution

Bonus et leasing : l’État promet des remboursements à partir du 13 juin 2024

Publié le 22 mai 2024

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Face au tollé, le gouvernement va effectuer les premiers remboursements du bonus et du leasing électriques dès le 13 juin 2024. Mobilians souhaite désormais un accompagnement des distributeurs qui ont été contraints d'emprunter pour avancer l'argent des aides fiscales.
remboursement bonus
Face au tollé, le gouvernement va effectuer les premiers remboursements du bonus et du leasing électriques dès le 13 juin 2024.

C'est une victoire pour Mobilians. L'organisation syndicale qui était montée au créneau pour défendre les intérêts des concessionnaires vient d'obtenir une date pour régler le conflit qui les oppose au gouvernement.

 

"Les représentants de l'ASP (Agence des services et des paiements) et la DGEC (Direction générale de l’Énergie et du Climat) confirment l'ouverture de la plateforme dédiée aux remboursements le 30 mai 2024 à compter de 14h30 avec une prise en compte des dossiers téléchargés par les distributeurs à compter du 3 juin et des premiers remboursements intervenant à partir du 13 juin. Il faut prévoir des délais interbancaires de cinq à dix jours", confirme l'organisation syndicale.

 

Les distributeurs devront donc attendre encore près de trois semaines avant de voir leur trésorerie se regonfler, ou rembourser les emprunts contractés auprès des banques pour assurer cette mission.

326 millions de dettes de l’État

 

Depuis mi-février 2024, les distributeurs qui font l'avance auprès des clients du bonus écologique et du leasing social pour l'achat d'une voiture électrique, ne pouvaient toujours pas faire une demande de remboursement de ces aides.

 

Selon un dernier recensement réalisé par Mobilians, les concessionnaires ont réalisé une avance de 326 millions d'euros depuis le début de l'année. Cette somme se répartit entre 160 millions au titre du bonus et 166 millions pour le leasing électrique.

 

Si la crise semble se résoudre, cet épisode fait craindre le pire aux professionnels. En effet, deux députés de la majorité, David Amiel et Emmanuel Lacresse, estiment que dans la version 2025, le leasing électrique pourrait concerner près de 100 000 dossiers, soit le double de celui accordé au titre de 2024.

 

A lire aussi : Leasing social, vers une usine à gaz pour atteindre 100 000 dossiers

 

Il s'agit de tirer très vite les enseignements de cette paralysie administrative. Voire d'anticiper des dispositifs rapides et efficaces. Mobilians réclame également un accompagnement en réponse aux entreprises qui ont été contraintes d'emprunter "pour pallier aux déficits opérationnels de l’État".

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle