S'abonner
Distribution

Aramis Group se heurte aux conditions de marché

Publié le 27 juillet 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Au troisième trimestre de son année fiscale 2021/2022, le groupe Aramis rapporte un volume de ventes à particulier en repli de 11,2 %, à 20 589 véhicules. Dans le même temps, la filiale de Stellantis anticipe une érosion de la marge brute unitaire de 10 %, à 2 150 euros.
Après 9 mois d'activité, Aramis Group cumule 61 806 transactions (+16,7 %).
Après 9 mois d'activité, Aramis Group cumule 61 806 transactions (+16,7 %).

L'attentisme des consommateurs et les difficultés d'approvisionnement ont eu raison du groupe Aramis. Au terme du 3e trimestre de son année fiscale 2021/2022, bouclé au 30 juin 2022, la filiale de Stellantis fait état d'une baisse de 11,2 % du volume de ventes de véhicules à particulier par rapport à l'an passé, à 20 589 unités.

 

La vertigineuse chute de 74,8 % des véhicules étiquetés 0 km (à 2 232 unités) a clairement plombé les effets de la dynamique des voitures d'occasion reconditionnées. Celles-ci ont bondi de 28 % durant la période pour établir un score de 18 357 unités.

 

Après 9 mois d'activité, le groupe composé de Aramisauto, Cardoen, Clicars et CarSupermarket demeure cependant en croissance. En comparaison de l'exercice précédent, marqué par les confinements de novembre 2020 et du printemps 2021, Aramis constate une progression de 16,7 % en données publiées, à 61 806 transactions, dont 35 763 VO reconditionnés (+44,7 %) et 23 055 VO 0 km (-56,3 %).

 

Volume de ventes BtoC au T3 2021/22
En unités
T3 2022 T3 Var. % Cumul Var. %
VO reconditionnés 18 357 28 % 51 742 73 %
VO 0 km 2 232 -74,8 % 10 064 -56,3 %
Total 20 589 -11,2 % 61 806 16,7 %

 

Tassement du chiffre d'affaires en France

 

Dans ce contexte si spécifique de marché, Aramis profite de la hausse significative des tarifs moyens pour tirer un chiffre d'affaires bien supérieur au troisième trimestre. D'un exercice sur l'autre, le groupe l'a augmenté de 20,1 %, à 458 millions d'euros en incluant les ventes BtoC, BtoB et les services. Après 9 mois, le CA cumulé s'élève à 1 330,6 millions d'euros (+52,6 % en données publiées).

 

Avec 196,6 millions d'euros, la France reste le principal marché contributeur au chiffre d'affaires, mais l'évolution se tasse (+0,9 % au 3e trimestre). La croissance vient d'ailleurs. Du Royaume-Uni, où CarSupermarket s'envole de 49,7 %, à 112,3 millions d'euros, d'Espagne avec Clicars (+50 %, à 86 millions) et dans une moindre mesure de Belgique avec Cardoen (+16,4 %, à 62,3 millions).

 

A lire aussi : Les ventes d'Auto1 Group ont progressé de 16,4 % au deuxième trimestre 2022

 

Prochainement, une nouvelle entité ajoutera son lot au bilan du groupe. En effet, rappelons que la filiale de Stellantis a procédé, en juin dernier, à l'acquisition d'Onlinecars, un spécialiste autrichien du commerce en ligne de véhicules d'occasion. Un acteur qui dépasse les 10 000 ventes annuelles pour un CA supérieur à 200 millions et une marge Ebitda au-dessus de 3 %.

 

Parlant de marge, le groupe français ne se montre pas des plus confiants quant à l'évolution. S'il prévoit que les prix des voitures d'occasion devraient rester élevés, "bien qu'ils soient en phase apparente de stabilisation", Aramis table sur un affaissement d'environ 10 % de la marge unitaire, à 2 150 euros.

 

Chiffre d'affaires par activité au T3 2021/22
CA (en millions d'euros)
T3 2022 T3 Evol Cumul Evol
Total B2C 373,7 12,9 % 1100,1 44,6 %
dont VO reconditionnés 327,7 66,7 % 902,7 115,8 %
dont VO 0 km 46,1 -65,7 % 197,4 -42,4 %
Total B2B 61,1 97,7 % 160,6 138,7 %
Total Services 23,1 19,5 % 69,8 58,3 %
Chiffre d’affaires 458 20,1 % 1330,6 52,6 %

 

Chiffre d'affaires par filiale au T3 2021/22
En millions d'euros
T3 2022 T3 Evol Cumul Evol
France 196,6 0,9 % 555,9 11,9 %
Belgique 62,3 16,4 % 178,7 27,3 %
Espagne 86,7 50,0 % 273,7 100,7 %
Royaume-Uni 112,3 49,7 % 322,3 227 %
Total 458 20,1 % 1330,6 52,6 %

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle