S'abonner
Data Center

Que pèse Volkswagen sur le marché de l'occasion ?

Publié le 20 juillet 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Quatrième force historique du marché des véhicules d'occasion en France, la marque allemande subit de plein fouet les effets de la conjoncture. AAA Data livre les principaux chiffres relatifs aux transactions de Volkswagen sur le marché de la revente.
Au cours des 12 derniers mois, les professionnels français ont écoulé 133 418 VO de la marque Volkswagen (-9,2 %).
Au cours des 12 derniers mois, les professionnels français ont écoulé 133 418 VO de la marque Volkswagen (-9,2 %).

Qu'il aurait été miraculeux de voir qu'une marque aussi établie que Volkswagen passer au travers des difficultés du moment rencontrées par le marché des véhicules d'occasion. D'après les données partagées par AAA Data , il apparaît que la marque allemande est logée à la même enseigne que le trio français.

 

Entre le 1er juillet 2021 et le 30 juin 2022, il s'est échangé 5 630 824 VO, soit de professionnel à particulier, soit entre les particuliers eux-mêmes. Une période de 12 mois en repli de 11 % par rapport à la précédente. Dans ce contexte, Volkswagen a totalisé 441 625 transactions tous canaux confondus, soit 10,8 % de moins qu'entre juillet 2020 et juin 2021.

 

426 638 de ces véhicules d'occasion ont été acquis par des particuliers, soit un score en déclin de 11,3 % (contre un repli moyen de 11,6 %, à 5 394 028 VO en France). Parallèlement à cela, 14 987 unités ont été achetées par des entreprises, soit 7,8 % de plus qu'au cours des 12 mois précédents, sur un marché lui-même en hausse de 6,2 %, à 236 796 unités. Volkswagen termine cependant avec un mix plus fort que la moyenne : 96,6 % des ventes sont réalisées à particulier, quand la tendance générale en France est à 95,8 %.

 

Chute vertigineuse des VO de 12-24 mois

 

En termes de canal de vente, les professionnels ont écoulé 133 418 VO durant la période. Ils ont ainsi connu un repli de 9,2 % sur un an, mais ont tout de même mieux résisté que le CtoC. Les transactions de gré à gré se sont en effet repliées de 11,5 %, à 308 207 unités, d'après les statistiques de AAA Data.

 

Avec 105 674 unités au tableau des immatriculations (-3,5 %), les véhicules âgés de plus de 16 ans constituent la première catégorie de VO en volume. Les produits de 11-15 ans et ceux de 6-10 ans font jeu égal avec respectivement 94 161 (-9,1 %) et 94 112 (-15,4 %) transactions comptabilisées. La plus importante chute de vente concernant les 12-24 mois (-25, %, à 21 247 unités).

 

Fait assez rare pour être souligné, une des Volkswagen revendues entre juillet 2021 et juin 2022 avait officiellement eu 22 propriétaires depuis sa sortie d'usine. Mais qu'on ne s'y trompe pas, près de 4 VW sur 10 n'entamaient seulement que leur deuxième vie (39,1 %, à 172 567 unités). Un an auparavant, 207 423 voitures étaient dans ce cas (41,9 % du mix). Ce qu'on peut librement interpréter comme un autre signe de vieillissement du parc.

 

Répartition VO par canal et par âge (1er juillet 2021 - 30 juin 2022)
Total BtoC CtoC
Age VO Volume Evol Volume Evol Volume Evol Mix BtoC/CtoC
0 - 12 mois 32 894 -12,3 24 708 -9,9 8 186 -18,8 75,1/24,9
12-24 mois 21 247 -25,3 12 552 -20,1 8 695 -31,7 59,1/40,9
2-5 ans 93 537 -10,8 40 865 -1,7 52 672 -16,8 43,7/56,3
6-10 ans 94 112 -15,4 23 414 -11,7 70 698 -16,5 24,9/75,1
11-15 ans 94 161 -9,1 17 284 -13,6 76 877 -8,0 18,4/81,6
16 ans + 105 674 -3,5 14 595 -7,4 91 079 -2,8 13,8/86,2
Total 441 625 -10,8 133 418 -9,2 308 207 -11,5 39,2/60,8

 

Alors qu'ils représentaient 61,2 % des ventes entre juillet 2020 et juin 2021 (303 202 unités), les VO à moteur diesel ont perdu 3 points en un an (à 257 189 unités). Dans le même temps, les VO essence sont passés de 181 654 ventes (36,7 % de pénétration) à 171 280 unités (38,8 %) et les hybrides rechargeables de 3 589 transactions (0,7 % du mix) à 4 715 unités (1,1 % du mix). Les électriques ont grappillé des parts pour s'établir à 1 % du mix (contre 0,7 %) à 4 715 unités.

 

A lire aussi : Xavier Chardon, Volkswagen Group France : "100 000 véhicules sont en attente de livraison"

 

En France, l'achat propre concerne en moyenne 96,6 % des modes de financement retenus pour les transactions de VO tous canaux pris en considération. Dès lors qu'il s'agit uniquement de la marque Volkswagen, cette part monte à 97,2 %, soit le troisième taux le plus élevé parmi les marques du top 20.

 

A noter que ce taux se contracte. En effet, il était encore de 97,9 % il y a un an. Entre-temps, la location-crédit bail a pris 0,4 point (à 1,7 % de pénétration, soit un alignement sur la moyenne générale) et la location longue durée a grignoté 0,2 point (à 1 %, contre 1,7 % de moyenne).

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle