S'abonner
Constructeurs

Vélo cargo, bus à hydrogène : Toyota ambitieux sur la mobilité décarbonée

Publié le 17 janvier 2023

Par Catherine Leroy
4 min de lecture
Le constructeur automobile va déployer toute sa panoplie de mobilité décarbonée en 2023 dont une gamme de vélos cargos. Partenaire du fabricant Douze Cycles, Toyota va s'appuyer sur son réseau de distribution pour la commercialisation de cette nouvelle offre.
Toyota Douze Cycles
Franck Marotte a présenté les deux modèles de vélos-cargos Douze Cycles, qui seront distribués au sein du réseau de la marque en septembre 2023.

Si les volumes de vente et de production dans le monde ne sont pas encore officialisés, Toyota affiche néanmoins des niveaux que beaucoup de constructeurs lui envient.

 

8,3 millions de véhicules produits à fin novembre 20225 (+7 %), pour 8,7 millions de véhicules vendus (-0,4 %). En pleine pénurie de semi-conducteurs, qui a mis à l'arrêt ou tout au moins au ralenti les chaînes de production, ces résultats ont de quoi étonner.

 

"Il nous a manqué entre 10 et 15 % de notre capacité de production", explique Frank Marotte, président de Toyota France. Nous aurions pu franchir la barre des 10 millions de véhicules produits si nous avions pu produire à plein régime."

 

Si les bonnes relations du constructeur avec ses fournisseurs expliquent en partie cette bonne tenue de la production dans ce contexte de pénurie, le mix de production a également protégé le groupe automobile. 30 % des véhicules produits dans le monde concernent les véhicules électrifiés.

 

L'Europe concentre 40 % de ce volume avec 718 608 véhicules électrifiés sur un total d'immatriculations de 1,080 million d'unités, en hausse de 0,5 %. Un niveau qui propulse Toyota à la deuxième place du marché européen en termes de parts de marché (7,3 % en hausse de 0,9 point).

 

En France également, la part de marché de la marque a progressé pour atteindre 6,8 %. Ce qui la propulse au rang de première marque étrangère sur le marché français. Toyota a même dépassé Citroën pour se positionner que la 4e place du segment de marché des particuliers derrière Renault, Peugeot et Dacia. Au global, Toyota et Lexus ont toutes deux enregistré 113 032 immatriculations en 2022 sur le territoire national.

 

Trouver la bonne technologie

 

L'électrification de la gamme apparaît en bonne marche avec notamment les lancements prévus en 2023 de la nouvelle Prius (PHEV), la Corolla (full hybride ou hybride autorechargeable selon le vocabulaire de la marque), le C-HR (full hybride) et le lancement du bZ4X 100 % électrique à l'été prochain. Le groupe garde l'objectif d'une gamme 100 % électrique pour Lexus dès 2030 et 2035 pour Toyota.

 

Lire aussi : Toyota Motor Europe sort le grand jeu pour les pros

 

"Mais nous restons convaincus que le seul ennemi à combattre demeure le carbone et non la voiture", ajoute Frank Marotte. "Il ne faut donc pas une seule technologie mais il s'agit plutôt de trouver la bonne technologie pour chaque usage et chaque prix accessible pour le client."

 

Pour le président de Toyota France, l'enjeu de cette électrification reste l'approvisionnement en matière premières avec des pénuries certaines en matière de lithium. "Le rythme de production de ces matières premières s'avère plus long que les besoins recensés par l'industrie automobile. Nous devons offrir toute la panoplie de motorisations qui permet  cette décarbonation. Or nous savons tous, preuves scientifiques à l'appui, qu'un véhicule hybride émet 25 % de CO2 en moins par rapport à un véhicule thermique et à un prix comparable", poursuit Frank Marotte.

 

Devenir la plus grande société de mobilité

 

100 % électrique, full hybride, hydrogène mais aussi thermique, le groupe continue de proposer l'ensemble des motorisations. Pour défendre cette mobilité décarbonée, Toyota élargit également son spectre de produits avec dès septembre 2023, l'arrivée dans les concessions de l'offre de vélos cargos de la marque Douze Cycles.

 

Ce spécialiste français des vélos cargos a signé a cours de l'été 2022 un partenariat avec Toyota. Douze Cycles se charge de la production (les cadres des vélos sont produits en Asie et au Portugal, les moteurs sont issus du partenariat avec Yamaha et produits dans l'usine de Saint-Quentin dans l'Aisne). 500 véhicules ont été produits l'année dernière mais l'accord avec Toyota devrait permettre de doubler ce volume avec une distribution et une maintenance prises en charge par le réseau des distributeurs Toyota.

 

"Aujourd'hui, le marché n'est pas encore mature et l'après-vente peu géré, d'où l'intérêt d'avoir un réseau qui peut permettre de professionnaliser ce marché mais aussi gérer la distribution de pièces de rechange", explique Thomas Coulbeaut, fondateur de Douze Cycles. Commercialisé au prix de 5 000 euros en moyenne, le vélo cargo constituera le complément de la gamme VU de Toyota.

 

Dès le mois de septembre 2023, le réseau, qui enregistre une rentabilité comprise en 2,5 et 3 % du chiffre d'affaires, aura en charge cette distribution.

 

A l'autre bout du spectre de la mobilité, Toyota est également partenaire du constructeur portugais de bus Caetanobus dont il détient 28 % du capital. Une partie de la production se base sur une motorisation hydrogène. 80 exemplaires de ces modèles circulent actuellement en Europe dont deux en France (La Roche-sur-Yon et les Sables d'Olonnes en Vendée).

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle