S'abonner
Constructeurs

Stéphane Labous, directeur général de Chrysler france : Le réseau a moins besoin d’incentive.

Publié le 5 octobre 2007

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
L'offensive produits du groupe Chrysler se poursuit. Elle se traduit par une belle croissance des ventes qui devrait être encore plus marqué en 2008 avec l'arrivée du Voyager, du Cherokee et du Journey. Trois bonnes raisons qui pourraient pousser le réseau...

L'offensive produits du groupe Chrysler se poursuit. Elle se traduit par une belle croissance des ventes qui devrait être encore plus marqué en 2008 avec l'arrivée du Voyager, du Cherokee et du Journey. Trois bonnes raisons qui pourraient pousser le réseau...
L'offensive produits du groupe Chrysler se poursuit. Elle se traduit par une belle croissance des ventes qui devrait être encore plus marqué en 2008 avec l'arrivée du Voyager, du Cherokee et du Journey. Trois bonnes raisons qui pourraient pousser le réseau...
...à investir de nouveau pour densifier son maillage.Journal de l'Automobile. Vos trois marques connaissent des fortunes diverses. Pourriez-vous faire un rapide retour sur vos performances jusqu'ici ? Stephane Labous. Avant toutes choses, le résultat global est positif. Le groupe progresse de 11 % en France sur ces 8 premiers mois alors que le marché est plat. Ensuite, le résultat de chaque marque est lié au cycle de ses produits. La fin de vie du Voyager, dont le remplaçant présenté ici arrivera durant le premier trimestre 2008, pénalise effectivement Chrysler. Mais la marque pourra bénéficier du face-lift de la 300 C dès novembre prochain. Jeep progresse logiquement grâce à l'effet mécanique des lancements. Quant à Dodge, les résultats sont bons. Au globa[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle