S'abonner
Constructeurs

Chrysler a sa feuille de route

Publié le 13 novembre 2009

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Le show de Sergio Marchionne n'a pas déçu avec une présentation de près de sept heures et 335 slides en direct d'Auburn Hills. Le plan quinquennal « Du chapitre 11 au chapitre 1, un nouveau départ pour Chrysler » prévoit notamment...
...un retour à la rentabilité dès 2011 et 21 nouveaux modèles d'ici 2014, sur la base d'une forte synergie avec Fiat. Le programme en 7 points clés.

Comme il l'avait fait pour Fiat, Sergio Marchionne a dévoilé son plan de redressement pour Chrysler. Tour à tour rigoureux, « Nous avons retourné toutes les pierres », rassurant, « Chrysler a déjà arrêté de perdre de l'argent et la plupart d'entre vous ont sous-estimé l'efficacité du programme de réduction des coûts et des frais fixes de l'ancienne direction », et réaliste, « le défi qui nous attend reste monumental », il a détaillé les grandes lignes d'un quinquennat 2009-2014 qui doit remettre Chrysler sur de bons rails.

Les ventes :

Toutes marques confondues, elle doivent passer de 1,3 million (estimation pour l'exercice 2009 à deux mois de son terme) à 2,8 millions en 2014, soit une progression d'environ 115 %.
En Amérique, l'objectif est de détenir 14 % de PDM en 2014. Aujourd'hui Chrysler a chuté à 7,9 %, dépassé par Honda et menacé par Nissan (7,2 %). Depuis le début de l'année, le groupe a vendu 781 319 véhicules contre 1 278 049 sur la même période l'an passé soit une régression de 38,9 %. En octobre, le groupe déplorait encore un retrait de 30,4 %, à 65 803 unités, alors même que Ford et surtout GM postaient des résultats en progression.Jeep, marque sur laquelle la nouvelle direction mise beaucoup, doit ainsi progresser de 500 000 à 800 000 ventes.
Clairement repositionnée sur le périmètre Trucks, Ram doit passer de 280 000 à 420 000 unités.

Les produits :

21 lancements sont programmés d'ici 2014, avec 3 plate-formes partagées avec Fiat.
Dodge bénéficiera de 3 produits sur base Fiat dont les remplaçantes des Caliber et Avenger. Un gros crossover est au programme.
Chrysler verra son portefeuille passer de 4 à 6 produits, dont la 500 et un petit crossover. Notons que les petites et moyennes voitures représenteront 58 % du portefeuille de la marque, contre 45 % aujourd'hui.Jeep proposera 3 nouveaux modèles en 2013 et prépare le lancement d'un petit 4x4 destiné à réaliser des volumes.

Les finances :

Sergio Marchionne et Robert Kidder ont souligné que la situation actuelle était meilleure que ce qu'on voulait en penser : un Ebitda positif au 3ème trimestre, environ 200 millions de dollars US, et 5,7 milliards de dollars US de cash.
Grâce au levier des synergies entre les groupes, notamment sur les Achats, une économie de 2,9 milliards est programmée d'ici 2014.
Les investissements en R&D et sur les réseaux de distribution ne sont pas gelés.
Le retour aux profits est fixé à 2011 pour un bénéfice de 3 milliards de dollars US en 2014.
Le plan de restructuration demeure à l'ordre du jour et l'ouverture d'un nouveau plan de départs volontaires, portant sur 23 000 emplois, a été annoncée.
La direction affirme ne plus vouloir faire appel aux aides gouvernementales et confirme son intention de rembourser d'ici 2014. Le groupe devra donc être mis en Bourse, pas avant le début 2011, pour permettre aux gouvernements de valoriser leur participation.
Enfin, les nouveaux dirigeants de Chrysler ont mis en avant deux grands chantiers. Primo, la qualité. Un chantier pharaonique dont Robert Kidder ne cherche pas à masquer l'ampleur : « Nous ne sommes pas au niveau, nous ne cherchons pas à le nier ». Secundo, l'image des marques. Un important travail doit être accompli pour mieux positionner et valoriser chaque marque dans l'ensemble, sachant que c'est une condition sine qua non pour changer rapidement la perception des clients, processus par essence lent, et ainsi atteindre les ambitieux objectifs commerciaux.

Photo : Depuis Auburn Hills, Sergio Marchionne et sa nouvelle équipe ont présenté leur plan de sauvetage pour Chrysler, avec l'ambition de faire progresser les ventes du groupe de 115 % d'ici 2014.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle