S'abonner
Constructeurs

Stellantis stocke la production sochalienne sur un aérodrome voisin

Publié le 24 novembre 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Pour tenter de désengorger le site Stellantis de Sochaux (25), certains véhicules en attente d'expédition sont stockés sur l'aérodrome de Lure-Malbouhans (70).
Le site de Sochaux (25) va bientôt produire 1 200 véhicules par jour. Photo : Julien Cresp Stellantis Sochaux.

L'usine Stellantis de Sochaux (25), confrontée à d'importants problèmes logistiques dans l'expédition de ses véhicules, est contrainte de stocker une partie de ses voitures sur l'aérodrome désaffecté de Lure-Malbouhans (70), à une quarantaine de km du site industriel, a-t-on appris auprès de la direction.

 

Des véhicules sont "délestés" depuis quelques jours dans cet aérodrome "pour accélérer leur distribution dans les marchés locaux", a indiqué une porte-parole de l'usine, alors que les parkings du site sont actuellement saturés du fait d'importants problèmes logistiques en raison d'une pénurie de chauffeurs en Europe. Les constructeurs affrontent aussi "une congestion des ports et une instabilité du transport par le rail", indiquait la semaine dernière la direction de Stellantis Sochaux.

 

Une situation d'autant plus visible à Sochaux que le site est une plaque tournante où transitent des véhicules fabriqués ailleurs par le groupe, notamment en provenance de Rennes (35) et Trnava (Slovaquie).

 

A lire aussi : Stellantis : l'usine de Sochaux en panne de logistique

 

Pour ne rien simplifier, le constructeur mène aussi actuellement une refonte de sa logistique d'expédition des véhicules, en faisant dorénavant appel à des acteurs diversifiés et non pas à un opérateur unique, qui était Gefco.

 

L'aérodrome de Lure-Malbouhans, d'une superficie de 242 hectares, est un ancien site militaire aux normes Otan, inactif depuis 1997 et vendu au conseil départemental de la Haute-Saône en 2005. "Une sécurité renforcée" a été mise en place sur le site, a précisé la direction du groupe automobile.

 

"Nous gérons cette situation au jour le jour, comme avec les semi-conducteurs. Les équipes sont mobilisées sept jours sur sept pour trouver les meilleures solutions et améliorer le temps de distribution", a-t-elle ajouté.

 

Les concessionnaires locaux viennent également chercher directement les véhicules sur le site de Sochaux, pour assurer les expéditions. En parallèle, la production de l'usine reste forte, avec des commandes qui se poursuivent "grâce aux succès de nos véhicules", se réjouit la direction.

 

Le site sochalien, qui s'est doté en début d'année d'une nouvelle chaîne de montage, produit 1 100 voitures quotidiennement, et vise très prochainement une vitesse de croisière de 1 200 véhicules par jour. On observe "un très bon rendement opérationnel", selon la porte-parole de la direction, ce qui renforce toutefois l'engorgement. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle