S'abonner
Constructeurs

Stellantis : l'usine de Sochaux en panne de logistique

Publié le 21 novembre 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Alors que la production retrouve un rythme correct, l'usine Stellantis de Sochaux (25) voit ses parkings saturés car des problèmes logistiques empêchent le départ des véhicules. Une situation ubuesque selon les syndicats.
Les parkings de l'usine Stellantis de Sochaux (25) sont saturés faute de pouvoir expédier les voitures produites. Photo : Stellantis Julien Cresp.

Quand ça ne veut pas… Après les pénuries, notamment de semi-conducteurs, Stellantis est maintenant confronté à un autre problème. En effet, le constructeur n'arrive pas à expédier les modèles produits faute de transporteurs et le parking de l'usine de Sochaux (25) est plein.

 

Selon les sources syndicales, plusieurs milliers de véhicules seraient en attente sur les parkings de l'usine sochalienne, qui a par exemple produit 1 100 voitures sur la seule journée de jeudi, majoritairement des Peugeot 3008 et 5008.

 

"Nous avions déjà un problème de fournisseurs, maintenant ce sont des problèmes d'expédition", souffle Jean-Luc Ternet, délégué syndical CFTC. "C'est du grand n'importe quoi", commente Jérôme Boussard, de la CGT, quand Force ouvrière dénonce "une situation ubuesque".

 

A lire aussi : A Sochaux, Peugeot se réorganise pour améliorer sa performance

 

La direction de Stellantis Sochaux note de son côté que les réseaux logistiques sont confrontés à "une congestion des ports et une instabilité du transport par le rail". Le constructeur automobile est également engagé dans "une réorganisation de (sa) logistique aval", complète une porte-parole de l'usine. "L'objectif est de passer d'un système reposant sur un transport exclusif (avec Gefco, NDLR) à une nouvelle organisation faisant appel à des acteurs plus diversifiés dans un souci de performance", détaille-t-elle.

 

"A Sochaux, outre un suivi quotidien de l'affrètement des camions et des wagons, nous avons lancé un service d'enlèvement directement par les concessionnaires", indique l'usine du Doubs.

 

De nouvelles zones sont sécurisées pour assurer le stockage, même si Stellantis est "en passe d'arriver au point d'équilibre", informe la direction de l'usine, qui dit explorer "des solutions innovantes".

 

Ce phénomène touche toutes les usines françaises et tous les constructeurs, complète un porte-parole France de Stellantis. A Sochaux, le phénomène est accentué car le site est "une plaque tournante pour la distribution des véhicules Peugeot, Opel et Citroën en provenance des autres usines européennes", ajoute l'usine du Doubs.

 

Les représentants du personnel redoutent surtout que cette situation ne se retourne contre les salariés. Force ouvrière et la CFTC craignent ainsi d'être placés en activité partielle faute de place pour stocker les véhicules. Et de rappeler les échéances habituelles : que les stocks soient à zéro d'ici à la fin de l'année, car "la direction ne veut pas payer d'impôts sur les stocks", explique Éric Peultier, de FO, dans un communiqué. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle