S'abonner
Constructeurs

Solide exercice 2022 pour Mercedes

Publié le 17 février 2023

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Avec un chiffre d'affaires en hausse de 12 % et un bénéfice net grimpant de 34 %, à 14,8 milliards d'euros, l'exercice 2022 de Mercedes a été solide malgré les contraintes. Le constructeur reste toutefois prudent pour l'année 2023.
Mercedes
Les ventes de la gamme Mercedes-Maybach ont bondi de 41 % en 2022. ©Mercedes-Benz

"Les bons résultats soulignent l'amélioration de la rentabilité, même si la pandémie de Covid-19, les pénuries dans la chaîne d'approvisionnement des semi-conducteurs, ainsi que l'impact de la guerre de la Russie contre l'Ukraine ont continué d'affecter les affaires", a expliqué Mercedes-Benz dans un communiqué vendredi 17 février 2023.

 

Le groupe affiche un chiffre d'affaires de 150 milliards d'euros, en hausse de 12 %. Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 28 %, pour atteindre 20,4 milliards d'euros, dépassant les attentes. Reflétant la hausse de la rentabilité du groupe, la marge ajustée de sa branche automobile a atteint 14,6 %, prenant 1,5 point par rapport à l'année précédente et respectant ainsi les objectifs affichés par le groupe.

 

 

Au total, la division voitures particulières a vendu 2 040 719 véhicules l'an dernier, en hausse de 5 % par rapport à 2021. Celles-ci ont été tirées par le segment très haut-de-gamme (+8 %) et notamment par le modèle Classe S (+6 %). Les ventes de Mercedes-Maybach, le segment le plus luxueux, ont atteint des records, en hausse de 41 %. Mercedes a également écoulé 149 227 voitures électriques, une augmentation de 67 %.

 

 

Le groupe a terminé l'année en force, avec un bénéfice en hausse de 63 % au quatrième trimestre, grâce à l'amélioration de la situation économique et au début d'un retour à la normale sur les chaînes d'approvisionnement. Des partenariats avec de nouveaux fournisseurs, ainsi que l'impact de la prime d'inflation pour les employés éligibles en Allemagne "ont entraîné de légers vents contraires" au dernier trimestre, a expliqué le groupe.

 

De plus, "les pressions inflationnistes persistantes sur les consommateurs et les entreprises et les hausses de taux d'intérêt associées par les banques centrales ainsi qu'un ralentissement plus prononcé de la croissance économique rendent les perspectives plus difficiles", explique le constructeur. Dans ce contexte, le groupe prévoit pour l'année 2023 un chiffre d'affaires stable, un bénéfice d'exploitation en légère baisse et  une marge opérationnelle comprise entre 12 et 14 %. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle