S'abonner
Constructeurs

Renault renforce son pôle ElectriCity

Publié le 21 juin 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après l’usine de batteries à Douai (59), Renault va installer la fabrication de bacs batteries à Ruitz (62). Le constructeur français a pour cela décidé de créer une coentreprise avec le chinois Minth.
Le pôle ElectriCity veut produire 450 000 véhicules électriques par an à l'horizon 2025. Photo : Yves FORESTIER / ALKAMA.
Le pôle ElectriCity veut produire 450 000 véhicules électriques par an à l'horizon 2025. Photo : Yves FORESTIER / ALKAMA.

Renault continue de structurer son activité électrique sur le pôle ElectriCity dans Nord de la France. En effet, en attendant l’usine de batteries construite avec Envision, le français vient de signer un accord avec le chinois Minth afin de fabriquer des bacs batteries. 

 

Ces bacs sont des éléments en aluminium qui accueillent les modules constitutifs de la batterie. Ces pièces seront fabriquées sur le site de Ruitz (62). Il s’agira d’une coentreprise entre les deux signataires qui devrait voir officiellement le jour d’ici 2023. 

 

A lire aussi : ElectriCity fait monter Renault en tension 

 

"Ce nouveau partenariat stratégique avec Minth Group, ainsi que notre partenariat avec Envision AESC pour l'implantation d'une gigafactory à Douai pour la fabrication de batteries de dernière technologie, à coût compétitif et à faible émission de carbone, nous permet de nous positionner comme un acteur de premier plan sur l'ensemble de la chaîne de valeur du véhicule électrique", a déclaré Jose-Vicente de los Mozos, directeur industriel du groupe Renault. 

 

"En intégrant cette nouvelle activité de haute technologie d'assemblage de bacs batteries à Ruitz, cette joint-venture s'inscrit parfaitement dans la stratégie du groupe de créer un écosystème best-in-class au plus près de nos sites de production, poursuit le directeur. Cette stratégie permettra à Renault Group de devenir un acteur plus compétitif et plus efficace dans l’électrique, d'accélérer sa transformation industrielle et d'atteindre ses objectifs en matière de transition écologique. Dans l’intervalle, nous réaffirmons ainsi notre volonté de produire en France des véhicules électriques populaires, abordables et rentables."

 

Rappelons que le pôle ElectriCity a pour ambition de produire 450 000 véhicules électriques par an à l’horizon 2025. Pour l’heure, l’usine de Douai (59) assemble la Megane E-Tech Electrique, en attendant la nouvelle R5 ainsi que trois autres modèles. 

 

Les bacs batteries sont la "cage" en aluminium qui accueillent les modules. Photo : Yves FORESTIER / ALKAMA.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle