S'abonner
Constructeurs

Plus de 200 modèles électriques proposés d’ici 2021

Publié le 27 août 2019

Par Alice Thuot
3 min de lecture
Selon une étude de Transport & Environment, le nombre de modèles électriques proposés devrait tripler entre 2018 et 2021. L’Europe s’impose comme un centre de production incontournable.
Selon une étude de Transport & Environment, le nombre de modèles électriques proposés devrait tripler entre 2018 et 2021. L’Europe s’impose comme un centre de production incontournable.
Selon une étude de Transport & Environment, le nombre de modèles électriques proposés devrait tripler entre 2018 et 2021. L’Europe s’impose comme un centre de production incontournable.

 

2021, 2025, 2030 : trois échéances, une inquiétude pour les constructeurs. A mesure que les objectifs d’émission de CO2 personnalisés se concrétisent - ainsi que les potentielles lourdes amendes - les marques travaillent à étoffer leur gamme d’électriques qui leur permettrait de faire baisser le grammage en CO2 moyen émis par leurs VN. C’est en somme ce qu'explique la dernière étude de l’association européenne Transport & Environment. Enseignement principal : le nombre de modèles électriques commercialisés sur le marché européen devrait plus que tripler d’ici trois ans. Ce sont ainsi 214 modèles dont un peu plus de la moitié rechargeables qui devraient être proposés en 2021 contre 60 disponibles fin 2018.

 

"Si les plans prévisionnels sont respectés, ces modèles électriques devraient représenter 22 % de la production européenne, ce qui est largement suffisant pour satisfaire à la norme européenne sur les émissions de CO2 de la même année", pointe T&E. Si l’organisation salue donc ce mouvement des constructeurs, elle met égallement en lumière la responsabilité des pouvoirs publics dans le développement de ces véhicules. "Les gouvernements devaient veiller à ce que les conducteurs bénéficient des incitations fiscales appropriées et d'une infrastructure de charge leur permettant de s'éloigner rapidement du diesel et de l'essence", explique-t-elle.

 

 

 

 

La production se met en route

 

Logiquement, les prévisions mettent en lumière un glissement de la production du thermique vers l’électrique sur le Vieux Continent, les plus grands centres de production étant situés en Europe occidentale – en Allemagne, France, Espagne et Italie principalement. "La Slovaquie devrait toutefois produire le plus grand nombre de véhicules électriques par habitant d’ici 2025. La République tchèque et la Hongrie seront également des centres de production importants. Le poids du Royaume-Uni reste incertain car la croissance prévue de la production de véhicules électriques pourrait facilement être inversée dans le cas d’un Brexit sans accord" souligne T&E.


Selon les données de Benchmark Mineral Intelligence, 16 usines de cellules de batteries lithium-ion à grande échelle sont déjà confirmées ou susceptibles d’être opérationnelles en Europe d'ici 2023. Selon les données du Centre commun de recherche (JRC), la fabrication de batteries devrait créer environ 120 000 emplois directs et indirects dans la chaîne de valeur des batteries. "Les constructeurs investissent 145 milliards d'euros dans l'électrification, et la fabrication de batteries arrive enfin en Europe. Le succès dans ce domaine est une priorité majeure de l’industrie européenne", conclut T&E.

 

Les constructeurs produisant moins de 10 000 véhicules ne sont pas représentés.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle