S'abonner
Constructeurs

Paris-Dakar : Retour aux sources

Publié le 2 décembre 2005

Par Marc David
4 min de lecture
En ramenant les GPS à leur plus simple expression, les organisateurs du 28e Dakar espèrent redonner toute sa valeur à la navigation. "La 28e édition du Dakar marque le retour en force de la navigation pour une simple raison. Le Dakar n'a pas pour vocation de n'être...
En ramenant les GPS à leur plus simple expression, les organisateurs du 28e Dakar espèrent redonner toute sa valeur à la navigation. 
"La 28e édition du Dakar marque le retour en force de la navigation pour une simple raison. Le Dakar n'a pas pour vocation de n'être...
En ramenant les GPS à leur plus simple expression, les organisateurs du 28e Dakar espèrent redonner toute sa valeur à la navigation. "La 28e édition du Dakar marque le retour en force de la navigation pour une simple raison. Le Dakar n'a pas pour vocation de n'être...
...qu'une course de vitesse dans le désert". A l'occasion de la présentation de l'édition 2006 de la grande classique africaine, Patrice Clerc, le patron d'Amaury Sport Organisation (ASO) annonce la couleur. Malgré l'engouement certain pour ce qui demeure la plus grande course du monde, avec cette année encore 240 motos, 188 autos, 80 camions et 240 véhicules d'assistance au départ de Lisbonne (record battu), le Dakar doit rester une épreuve "authentique". "Dans le terme "rallye-raid", figure aussi "raid", reprend Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve. Les concurrents, en particulier amateurs, ont longtemps appelé de leurs vœux une réforme tendant à renforcer la part de la navigation". Explication. A l'instar d'une bonne vieille b[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle