S'abonner
Constructeurs

Naissance de la coentreprise Bugatti Rimac

Publié le 3 novembre 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
La marque de luxe française, jusqu'ici propriété du groupe Volkswagen, et la jeune entité croate fondée par Mate Rimac ont officialisé leur union. L’entreprise commune, baptisée Bugatti Rimac, est détenue à 55 % par Rimac et 45 % par Porsche.
La coentreprise Bugatti Rimac est dirigée par Mate Rimac.
La coentreprise Bugatti Rimac est dirigée par Mate Rimac.

La mariage entre Bugatti et Rimac a été prononcé le 2 novembre 2021, avec Porsche en guise de témoin. Cette union est préparée depuis plusieurs mois par le groupe Volkswagen. Elle prend la forme d’une entreprise commune, baptisée "Bugatti Rimac", dont le jeune constructeur croate détient 55 % des parts, contre 45 % pour Porsche.

 

L’ensemble est dirigé par Mate Rimac, fondateur et PDG de Rimac Automobili. Oliver Blume et Lutz Meschke, respectivement président et vice-président/directeur financier de Porsche AG, intègrent pour leur part le conseil de surveillance. Christophe Piochon, auparavant directeur général de la production et de la logistique de Bugatti, devient quant à lui président de la marque française ainsi que directeur des opérations de la coentreprise. Stephan Winkelmann, qui officiait en tant que président de Bugatti depuis le 1er janvier 2018, cède ainsi sa place pour se concentrer exclusivement sur sa mission de président de Lamborghini.

 

D’autres mouvements sont à signaler. Hendrik Malinowski, auparavant directeur des ventes et directeur d’exploitation de Bugatti, est nommé au comité de direction en tant que directeur général de la coentreprise en charge des ventes et du marketing de la marque Bugatti. Larissa Fleischer, en provenance de Porsche, officie de son côté en tant que directrice financière, tandis qu’Emilio Scervo prend la direction de la technologie. Il a auparavant occupé un poste similaire chez McLaren et Rimac Automobili.

Marques indépendantes

 

Le siège de Bugatti Rimac est localisé à Sveta Nedelja, près de Zagreb, en Croatie. Tous les modèles Bugatti continueront toutefois d’être fabriqués à Molsheim (67), en France. L’entreprise commune commence avec 435 collaborateurs, dont 300 travaillent en Croatie et 135 en France. 180 collaborateurs viendront s’y ajouter depuis le site de développement de Wolfsburg, en Allemagne. Il est clairement précisé que Bugatti et Rimac continueront d’agir en tant que marques indépendantes avec des modèles distincts, des sites de production propres et des circuits de distribution spécifiques.

 

A lire aussi : Ferrari ne connaît pas la crise

 

Reste maintenant à connaître la feuille de route technologique. Celle-ci devrait de toute évidence s’orienter vers l’électrique, la spécialité de Rimac depuis sa création. La coentreprise indique dans un communiqué que les "processus de travail dynamiques et les capacités de développement d’avant-garde de Rimac sont le complément idéal à la tradition et à l’artisanat inégalés de Bugatti".

 

Mate Rimac parle de la "meilleure combinaison pour de nouveaux projets stimulants" et se dit "honoré de diriger cette nouvelle entreprise commune en tant que PDG et de commencer un nouveau chapitre qui sera sans aucun doute riche en succès, révolutionnaire et palpitant pour tous ses acteurs". Il est rejoint dans son message par Oliver Blume qui estime que les deux marques "forment une puissante entreprise automobile".

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle