S'abonner
Constructeurs

Ferrari ne connaît pas la crise

Publié le 2 novembre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Chiffre d'affaires, bénéfice, livraisons… tous les indicateurs du troisième trimestre 2021 de Ferrari sont au vert. La marque de Maranello revoit même à la hausse ses prévisions annuelles.
Durant le troisième trimestre 2021, Ferrari a livré 2 750 véhicules, soit un nombre en hausse de 18,9 %. C'est même 11,2 % de plus qu'en 2019.
Durant le troisième trimestre 2021, Ferrari a livré 2 750 véhicules, soit un nombre en hausse de 18,9 %. C'est même 11,2 % de plus qu'en 2019.

Certes, Ferrari n'est pas une marque comme les autres, mais elle se joue totalement de la crise actuelle. En effet, durant le troisième trimestre 2021, le cheval cabré a livré 2 750 véhicules, soit un nombre en hausse de 18,9 %. C'est même 11,2 % de plus qu'en 2019. Son bénéfice net est lui aussi en hausse, de 21 %, à 207 millions d'euros.

 

De plus, Ferrari a enregistré des "prises de commandes record dans le monde entier, en particulier en Chine et aux Etats-Unis" durant le trimestre, a commenté son nouveau PDG, Benedetto Vigna, se félicitant de "solides résultats". Cet expert des puces électroniques avait pris le volant de la marque en septembre 2021, succédant à John Elkann qui avait assuré l'intérim après la démission de Louis Camilleri en décembre 2020.

 

La société de Maranello a vu son chiffre d'affaires grimper à 1,05 milliard d'euros, en hausse de 18,6 % par rapport à 2020 et de 15,1 % comparé à 2019. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 12,4 % à 371 millions d'euros. Pour l'ensemble de l'année 2021, le constructeur a revu à la hausse sa prévision de flux de trésorerie, tablant désormais sur 550 millions d'euros contre 450 millions auparavant.

 

A lire aussi : L'électrique attendra 2025 chez Ferrari

 

En 2020, Ferrari avait vu ses livraisons dans le monde baisser de 10 % à 9 119 unités, en raison d'une suspension temporaire de sa production due à la pandémie de coronavirus. L'Europe-Moyen-Orient-Afrique est resté le principal marché de Ferrari au troisième trimestre, avec 1 308 véhicules livrés, en hausse de 2 %. Les livraisons ont grimpé de 40 % sur le continent américain et ont doublé en région Chine-Hong Kong-Taïwan.

 

Les revenus du constructeur provenant de la vente de voitures et pièces détachées ont augmenté de 22 % à 883 millions d'euros sur le trimestre. Les recettes liées au sponsoring et à la marque, qui avaient pâti l'an dernier de la réduction des compétitions en Formule 1, ont progressé de 1 % à 95 millions d'euros. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle