S'abonner
Constructeurs

La Software République dévoile les lauréats de Mobility 4.0 Challenge

Publié le 25 octobre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Au terme de la phase d'analyse des dossiers de candidature, la Software République a présenté la liste des dix entreprises qui participeront au programme d'accompagnement. Elles pourront à terme collaborer avec les membres fondateurs de l'accélérateur.
Le Mobility 4.0 Challenge aspire à rapprocher les grands industriels d'innovations de rupture.
Le Mobility 4.0 Challenge aspire à rapprocher les grands industriels d'innovations de rupture.

Les meilleurs candidats sont désormais connus. Dans le cadre de leur tout premier concours d'innovation, Mobility 4.0 Challenge, les membres fondateurs de la Software République que sont Renault, STMicroelectronics, Atos, Thalès, Dassault et Orange, ont révélé la liste des dix entreprises qui participeront au programme de collaboration. Un projet qui porte sur le développement de nouvelles technologies et solutions de mobilité.

 

Pour rappel, les entreprises sélectionnées seront alors accompagnées dans la réalisation d'un prototypage qui se déroulera du 20 octobre au 20 novembre 2021. Ils disposeront ensuite de deux semaines de préparation avant une présentation au jury le 6 décembre qui délibèrera durant le mois.

 

Huit sociétés tricolores sélectionnées

 

Qui sont les dix sociétés à rejoindre la Software République ? Il s'agit pour huit d'entre elles de françaises. Elles aspirent à répondre à une très large partie des défis proposés par les évolutions de la mobilité, entre l'automatisation de la conduite, la gestion des réseaux de bornes de recharge, la supervision des données, l'optimisation des déplacements multimodaux ou encore le suivi et l'amélioration de la qualité des infrastructures routières. Certaines s'étant déjà illustrées dans des concours précédents.

 

Lire aussi : Renault donne le coup d'envoi de la Software République

 

Du côté des références françaises, les membres de la Software République ont validé les tickets de Geoflex, le spécialiste de la géolocalisation de haute précision grâce à un équipement au standard GNSS pour le guidage des véhicules autonomes ; Heex Technologies, l'entreprise réputée pour avoir su identifier et traiter les données clés de la conduite en vu d'améliorer le comportement des véhicules autonomes. S'ajoute Keybas dont le rôle sur le marché se concentre sur l'entretien des réseaux de bornes de recharge grâce à un boîtier connecté combiné à un logiciel.

 

L'international représenté par Bareways et Daba'Go

 

Toujours dans la liste des entreprises tricolores, le concours comptera Parcoor, une société d'experts en cybersécurité grâce à une nouvelle approche associant la gestion en temps réel des données et des algorithmes d'apprentissage. Il y aura également Pasqal qui évolue dans l'univers de l'informatique quantique, Seach Mobility et son portefeuille de solutions BtoB pour améliorer le bilan écologique des déplacements, Vianova qui dispose d'une technollogie avertissant les villes et les conducteurs des dangers inhérents à la mauvaise qualité de la chaussée. Enfin, WattPark connu de longue date comme étant le fabricant d'une borne qui permet à son propriétaire de se lancer dans le "Airbnb de la recharge".

 

Deux entreprises représenteront l'innovation étrangère. Il y d'abord la société allemande Bareways qui croise un grand volume de paramètres pour automatiser la programmation des trajets, notamment des véhicules électriques. Le dernier lauréat de la phase de sélection de Mobility 4.0 Challenge se nomme Daba'Go. En provenance du Maroc, l'entreprise accompagne les opérateurs de transport dans l'orientation des investissements d'abord puis dans l'orchestration ensuite pour réduire la congestion et maximiser les ressources allouées.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle